Accueil Synology Vacances Jardin Aide

Allium :

Printemps/Eté en pot : Pour la culture de l’ail géant en pot, n’oubliez pas d’arroser régulièrement car les besoins en eau sont plus important du fait de l’assèchement rapide de la terre en pot. Installez-les à l’automne dans un mélange contenant ¾ de terreau et ¼ de sable, en prévoyant une bonne couche drainante : comme tous les bulbes, ils détestent l’humidité stagnante.

Alysse (odorant et v :

Pour les Alysses vivace un apport de compost à base de fumier et algue en mélange à votre terre de semis (environ 20%) améliorera le développement de la plante ainsi que sa floraison !

Printemps/Eté ? : pour les Alysses odorant, un apport de compost à base de fumier et algue en mélange à votre terre de semis (environ 20%) améliorera le développement de la plante ainsi que sa floraison !

Cette annuelle a surtout besoin d’eau en été.

Aster :

A l’automne ou de préférence au printemps, vous pourrez multiplier vos asters en divisant leur touffe :

  • Arracher la touffe devenue trop envahissante
  • Replanter les touffes ou offrez les pour les replanter dans une bonne terre ensoleillée.
  • Arroser les asters nouvellement plantées
  • Apporter de l’engrais aux anciennes touffes restées à leur place

 

Coupez les tiges des fleurs fanées au fur et à mesure, cela favorise l’apparition de nouvelles pousses et donc l’apparition de nouvelles fleurs.

 

Asters en pot :

L’aster en pot a des besoins en arrosage et en engrais plus important.

  • Arroser lorsque la terre est sèche en surface
  • Une fois tous les 15 jours, apporter de l’engrais pour plantes fleuries afin de faire durer la floraison et renouveler les fleurs

Astilbe de chine :

Printemps/automne : Multiplication des astilbes par division des rhizomes au printemps ou à l’automne, idéalement tous les 3 ans.

Supprimer les fleurs fanées au fur et à mesure.

 

Aucuba :

Tailler l’aucuba à la fin de la floraison. Aucune taille n’est nécessaire mais vous pourrez équilibrer ou réduire la ramure.

Bougainvillier :

C’est le moment de sortir votre bougainvillée de son repos végétatif en reprenant les arrosages réguliers + engrais spécial. Dès la fin des gelées, vous pourrez la ressortir.

Campanules :

Comme la plupart des plantes fleuries, les campanules ont besoin de puiser dans le sols les nutriments dont elles ont besoin pour fleurir.

Au bout de 1 à 2 ans, surtout pour les campanules en pot ou en jardinière, il est préférable de faire un apporte en engrais pour plantes fleuries au printemps.

L’apport d’engrais permet de redonner du tonus à vos campanules et améliorer la floraison au fil des années.

Clématite :

Multiplication de la clématite :

La clématite se multiplie assez facilement selon différentes manières, que ce soit le bouturage, le marcottage ou encore le greffage.

Le marcottage a lieu au printemps, voici nos conseils de marcottage pour la clématite

Coquelicots :

Attention ! car la prolifération du pavot peut être rapide et même difficilement contrôlable.
Il est alors prudent de couper les fleurs, entre Mai et septembre, dès qu’elles commencent à former leur capsule de graines.

Crocosmia Lucifer :

  • Désherber régulièrement autour afin de ne pas laisser les mauvaises herbes prendre le dessus sur les rhizomes.
  • Enlevez les fleurs fanées au fur et à mesure mais laissez le feuillage jusqu’à son jaunissement, en général jusqu’en septembre.
    Le crocosmia a besoin de voir ses feuilles jaunir afin de constituer les réserves dont il a besoin pour la prochaine floraison.
  • Supprimez les mauvaises herbes qui poussent au centre de la plante afin de dégager les rhizomes.

Inutile d’arroser car la plante n’en a pas besoin.

Cyclamen :

Dès le début du printemps, le cyclamen va entrer en dormance.

Il est alors possible de la faire refleurir à l’automne suivant en gardant le bulbe au repos durant l’été.

Pour cela, gardez-le dans un lieu sec plutôt frais et sombre.

Dès le retour d’une certaine fraîcheur, généralement en septembre ou octobre, il devrait refleurir.

Dahlia :

Avril-mai : planter les bulbes de dahlia.

Veillez à ce que les bulbes de dahlias ne soient jamais inondés, qu’ils ne baignent pas dans l’eau stagnante, car ils pourraient pourrir.

Une terre bien drainée est la garantie d’éviter ce genre de mauvaise surprise.

Si le printemps est humide, protégez vos jeunes pousses des limaces et escargots qui en raffolent : entourez-les de cendre ou de pièges à bière.

Forcithia :

Le forsythia ne craint vraiment pas la taille et peut être taillé de manière assez franche.
Une seule règle si vous voulez avoir une floraison l’année suivante: taillez seulement juste après la floraison.

Gaillard :

Un apport d’engrais pour plantes fleuries sous forme de granulés devrait vous permettre d’avoir une très belle floraison.

Glayeul :

On plante le glaïeul au printemps et jusqu’au début de l’été à 10 cm de profondeur en respectant un espacement d’environ 20/25 cm entre chaque bulbe.

Cette bulbeuse préfère les endroits chauds car autrement elle ne fleurit pas.

  • Choisissez donc un emplacement en plein soleil.

Ses fleurs sont particulièrement jolies, ce qui en fait la vedette des fleurs coupées.
Les glaïeuls seront aussi de très belles plantes de massif ou de bordure lorsqu’elles sont plantées en petits groupes.

Vous pouvez également les faire pousser en ligne pour la production de fleurs coupées et la réalisation de bouquets.

Un arrosage régulier et l’apport d’un engrais pour fleurs vous permettront d’avoir une floraison spectaculaire et abondante.

Heliopsis :

Multiplication possible des héliopsis et même recommandé tous les 2 à 3 ans par division de la touffe au printemps. Cette opération permet de renouveler les pieds et donc de stimuler la floraison.

 

Heuchères :

Printemps/automne : Multiplication par division des rhizomes des heuchères au printemps ou à l’automne, idéalement tous les 3 ans.

Hortensia :

Si l’entretien est vraiment très facile et ne réclame pratiquement aucun soin, une taille annuelle vous permettra d’améliorer significativement la floraison.

Après la floraison, retirez les fleurs fanées au fur et à mesure

Taillez les hortensias de préférence après les gelées, au mois de mars.

L’hortensia ne demande pas de soin particulier. A part les arrosages réguliers et abondants surtout au plus chaud de l’été, il apprécie un paillis permanent de compost et un apport d’engrais (spécial Terre de bruyère) durant le printemps. Une taille en février-mars des vieilles branches sera la bienvenue pour rafraichir la plante et stimuler l’apparition de nouvelles pousses.

Taille de l'hortensia au printemps

- Opérez après le démarrage des feuilles, en avril.
- Supprimez les fleurs fanées, si vous ne l'avez pas fait en hiver.
La première année : taillez peu le jeune hortensia. Contentez-vous de supprimer les rameaux vieux et morts.
La deuxième année : supprimez quelques branches basses pour laisser l'arbuste prendre de la hauteur, et pour forcer les branches principales.
Astuce : à la base dénudée de l'hortensia, plantez des vivaces couvres-sol, à floraison printanière.
A partir de la troisième année :
- Rabattez à leur base les rameaux âgés de 3 ans. Vous les reconnaitrez à leur écorce crevassée et à leurs nombreuses ramifications.
- Nettoyez les autres branches : éliminez les parties sèches, endommagées ou mal placées, les dernières inflorescences. Coupez toujours au moins 1-2 cm au-dessus d'un bourgeon nouveau.

 

Si c'est un hortensia âgée, n'ayant jamais été taillé
Procédez sur deux ans.
- La première année : rabattez court sur le vieux bois.
- La deuxième année : taillez les nouvelles pousses à 12-15cm de haut.
- A partir de la troisième année: procédez à la taille normale, énoncée ci-avant.

 

Si vous souhaitez de grosses inflorescences
Pour privilégier un maximum de fleurs, suivez les indications données ci-avant. Si vous souhaitez de grosses fleurs, mais moins nombreuses :
Taillez très court les branches ayant fleuri, en n'en gardant 1 ou 2 sur 3. La branche non coupée sera la seule à fleurir l'été venu, formant de généreuses inflorescences. Les branches coupées fleuriront l'année suivante.

 

Taille de l'hortensia en hiver

Deux écoles :
- Laissez les inflorescences fanées sur l'arbuste : elles restent décoratives et protègent les bourgeons sous-jacents.
- Supprimez ces inflorescences, juste en-dessous de la fleur et au-dessus d'un bourgeon nouveau. Opérez en novembre-décembre, voire en janvier sur le littoral atlantique.

Taille de l'hortensia à la fin de l'hiver

Dans un massif où la plantation est trop serrée, rabattez au sol un arbuste sur deux. Un seul arbuste fleurira l'été venu. Procédez ainsi chaque année, en alternant les arbustes.

Impatience :

Printemps/été : durant la floraison des impatiens, n’hésitez pas à arroser régulièrement mais sans excès afin de maintenir un bon niveau d’humidité. Aucune taille n’est nécessaire. Arroser régulièrement en cas de fortes chaleurs. Un apport d’engrais pour plantes fleuries stimulera la floraison mais il n’est pas indispensable. Vous pouvez supprimer les fleurs fanées au fur et à mesure afin de stimuler l’apparition de nouvelles fleurs.

Iris :

Printemps/été : pour les iris, enlevez les fleurs fanées au fur et à mesure mais laissez le feuillage jusqu’à son jaunissement, en général jusqu’en septembre. L’iris a besoin de voir ses feuilles jaunir afin de constituer les réserves dont elle a besoin pour la prochaine floraison.

Supprimez les mauvaises herbes qui poussent au centre de la plante afin de dégager les rhizomes.

Printemps : pour les iris, apporter un engrais pour plantes fleuries en granulés et à diffusion lente.

 

Jacinthe :

Printemps/Eté : Arrosez la jacinthe des bois le soir lorsque les températures sont élevées et que vous voyez les fleurs retomber légèrement.

La plante se sème toute seule, il suffit seulement de ne pas couper les fleurs lorsqu’elles sont fanées.

Une fois que le feuillage a bien jauni, coupez court. Pas avant, car la plante a besoin de voir ses feuilles jaunir pour constituer ses réserves pour la prochaine floraison.

Laurier :

Début du printemps :

Côté entretien, le laurier rose qui réclame peu de soins lorsqu’il est bien installé.

  • Taillez 1/3 des branches à environ 1/3 de leur longueur afin de redonner de la vigueur à l’arbuste.
  • Mais, attention, le laurier rose fleurit sur le bois de l’année précédente et il ne faut pas tout tailler d’un coup au risque de perdre une année de floraison.
  • Bien que n’étant pas indispensable, la taille du laurier rose peut permettre d’améliorer la floraison, et de densifier le feuillage.
  • Vous pouvez rabattre jusqu’à 50 cm du sol sans problème, les lauriers roses ne craignent pas la taille.

Laurier rose qui a gelé :

  • Les lauriers roses résistent mal aux fortes gelées.
  • En cas de dessèchement des branches et du feuillage au printemps, supprimez les parties atteintes en coupant juste en dessous de ces dernières et votre laurier pourra normalement repartir.
  • certaines branches ont noircies durant l’hiver, il faut couper toute cette partie car elle ne repoussera pas.
  • Si l’ensemble du laurier rose est touché, il risque fort d’être condamné.

Lewisia :

Apporter chaque Printemps de la matière organique (fumier décomposé) au pied des vivaces. Si besoin, vous pouvez apporter de l'engrais liquide " plantes fleuries " pendant l'été.

Méthode de multiplication: semis (propagation naturelle), division de la touffe au printemps.

Lila des Indes :

L’apport d’engrais à diffusion lente pour arbuste à fleurs au printemps améliorera la floraison.

Lys :

Apportez aux lys un engrais organique spécial fleurs à bulbe afin de rendre la floraison encore plus spectaculaire !

Tuteurer les variétés les plus hautes pour éviter que les tiges se cassent ou s’affaissent.

-Couper les fleurs fanées au fur et à mesure en sectionnant la tige sous le pédoncule.

-Arroser en cas de sécheresse ou de fortes chaleurs.

Oeillet :

Printemps/été/automne : pour l’œillet de Chine, coupez les fleurs fanées au fur et à mesure, cela stimule l’apparition de nouvelles fleurs et permet d’avoir une légère remontée en fin de saison.

Arroser uniquement en cas de sécheresse prolongée

Dès l’arrivée des premières gelées automnales, vos oeillets de Chine devrait dépérir et ne repousseront pas l’année suivant. Vous pouvez les arracher avant l’hiver.

Petunia :

Retirez les fleurs fanées au fur et à mesure afin de favoriser l’apparition de nouvelles fleurs.

Arrosage et engrais chez le pétunia :

Durant les fortes chaleurs, n’hésitez pas à arroser le soir afin d’éviter que vos pétunias se dessèchent.

  • Le pétunia a besoin d’un arrosage régulier, surtout en bacs, jardinières et suspensions.
  • Évitez de noyer les racines car il n’aime pas ça non plus.
  • Assurez vous qu’il ne va pas pleuvoir avant d’arroser
  • Le pétunia ne sera jamais aussi beau que si vous lui apportez de l’engrais pour plantes fleuries une fois par semaine.

Phlox Paniculé :

Mettre de l’engrais aux phlox.

  • Au début du printemps apportez de l’engrais pour plantes fleuries à votre sol
  • Supprimez les fleurs fanées au fur et à mesure.

Pivoine :

Retirez les fleurs fanées au fur et à mesure, cela stimulera l’apparition de nouvelles fleurs.

Plumbago du cap :

Fin d’hiver/début du printemps : Taillez éventuellement de manière légère le plumbago pour stimuler la floraison et remodeler la silhouette. Aucune taille n’est vraiment indispensable.

Printemps/Eté (Mai à Septembre) : Pour obtenir de votre plumbago une belle croissance et une floraison abondante, apportez de l’engrais pour plantes fleuries ou arbustes à fleurs tous les 15 jours au printemps et en été.

Stoppez tout apport d’engrais dès que votre plumbago arrête de fleurir.

Le plumbago, réclame beaucoup d’eau lorsqu’il fait chaud. Arrosez régulièrement mais sans excès.

Pourpier d'ornement :

Il est bon d’apporter un peu d’engrais pour plantes fleuries afin d’améliorer la floraison du pourpier d’ornement.

Tous les 2 ou 3 ans il est bon de régénérer les pieds par division de la touffe à l’automne ou au début du printemps. La division permet de prolonger la durée de vie de vos delosperma cooperi. Le delosperma se multiplie indéfiniment, chaque tige touchant le sol devenant une nouvelle racine.

Si vous souhaitez limiter sa prolifération, une taille annuelle au début du printemps est tout à fait recommandée.

Primevère :

Toute l’année : Retirez les fleurs fanées des primevères au fur et à mesure afin de stimuler l’apparition de nouvelles fleurs.

Vous pourrez multiplier vos primevères par division de la touffe après la floraison

 

Rosier :

La fin de l’hiver ou début du printemps pour une taille définitive et plus sévère des rosiers, en général au mois de mars. Ne craignez pas de tailler franchement, le rosier n’en sera que plus vigoureux. 

Taille des rosiers buissons arbustifs :

  1. Lors de la taille, l’objectif est de tailler court tout en conservant les branches principales.
  2. Il est important de réduire les pousses ligneuses afin de favoriser les jeunes pousses.
  3. La taille consiste alors à conserver le plus près possible du point de greffe les yeux qui émettront des rameaux porteurs de fleurs.
  4. Vous couperez ainsi environ au 4ème oeil extérieur.
  5. Coupez également les brindilles et les branches mortes ainsi que les tiges les plus anciennes.

Sedum :

Coupez court le sedum pour stimuler la prochaine floraison.

Seringat :

L’apport d’un engrais universel améliorera la croissance du seringatla floraison et rendra le feuillage magnifique.

Le seringat apprécie d’être taillé chaque année afin de privilégier la pousse des jeunes branches et éliminer le vieux bois.

Soucis :

Semis de soucis :

Au printemps, dès le milieu du mois de mars pour les climats doux et à partir d’avril dans les régions plus au nord

  • Choisissez un endroit bien ensoleillé mais non brûlant.

En été, vous pourrez également planter des soucis achetés en godet mais la technique la plus simple et la plus courante reste le semis.

  • Après le semis, arrosez régulièrement pour maintenir la terre légèrement humide
  • Une fois le semis bien levé vous pouvez éclaircir pour aérer vos jeunes plantes. Cela consiste à retirer les plants les plus fragiles et trop serrés

Comme pour l’aster, une terre ordinaire de jardin mélangée à du terreau est idéale.

  • Évitez les sols trop lourds et trop compacts qui maintiennent l’humidité au détriment de la plante.
  • Pour en faire un beau couvre-sol, prévoyez environ 8-9 pieds par m2.

Terre de bruyère :

·  Taille légère après la floraison sans toucher au vieux bois.

Taillez la bruyère à la fin de sa floraison : la bruyère d'hiver en mars-avril, la bruyère d'été en automne.

La tige est taillée en-dessous des fleurs fanées. La tige peut aussi être dégarnie. Il faut supprimer cette partie car elle restera nue l'an prochain encore.

·  Arrosage en cas de sécheresse prolongée

·  Apport d’engrais pour bruyère au printemps
 

Tulipe :

Il est possible d’améliorer la floraison en apportant un engrais pour bulbes dès la sortie des premières feuilles de tulipe.

L’engrais pour tulipes s’utilise aussi bien à la plantation que durant la phase de croissance.

A l’époque où sortent les tulipes, la pluviométrie est normalement suffisante pour ne pas avoir à arroser.

  1. Coupez les feuilles et les tiges que lorsqu’elles sont bien jaunes et surtout pas avant.
  2. Si vous supprimez le feuillage juste après la floraison, elles risquent de ne pas refleurir au printemps suivant.
  3. Vous pouvez néanmoins couper la fleur fanée pour plus d’esthétisme.

Véronique :

Début de printemps : Si besoin, vous pouvez aussi rabattre les véroniques.

Œillet Mignardise :

L’oeillet mignardise réclame assez peu d’entretien mais quelques geste vous aideront à améliorer et prolonger la floraison.

Après la première floraison d’été, rabattre les touffes de quelques centimètres avec une petite cisaille. Ce geste permettra à vos oeillets mignardise de se densifier en vue d’une nouvelle floraison.

  • L’arrosage est souvent superflu tant les oeillets mignardises résistent à la sécheresse