Accueil Synology Vacances Jardin Aide

Agapanthe :

Type : Vivace
Hauteur : 60 à 100 cm
Exposition : Ensoleillée
Sol : Ordinaire, bien drainé

Floraison : Juin à septembre

Espèces et variétés d’agapanthes :

Le genre agapanthe comprend plusieurs espèces et variétés, offrant ainsi des fleurs de couleur blanche ou bleue. Mais on a aussi des agapanthes plus résistantes que d’autres comme ‘Blue triomphator’.

Agapanthe à fleurs bleues :

  1. Agapanthus ‘intermedius’
  2. Agapanthus ‘donau’
  3. Agapanthus ‘cobalt blue’
  4. Agapanthus ‘bleue lavande’

Agapanthes à fleurs blanches :

  1. Agapanthus ‘polar ice’
  2. Agapanthus ‘sea coral’
  3. Agapanthus ‘snow ball’
  4. Agapanthus ‘alba’

 

Multiplier une agapanthe :

La technique de multiplication la plus courante et la plus facile chez l’agapanthe est la division des rhizomes au printemps.

C’est en effet lors de la reprise de la végétation que vous aurez les meilleurs résultats pour multiplier les agapanthes.

  • Déterrer délicatement le rhizome.
  • Séparer le rhizome en 2 ou en 3.

 

Plantation de l’agapanthe :

-Plantez vos agapanthe au printemps, afin qu’elles puissent s’endurcir avant le 1er hiver.

Pour les agapanthes achetées directement en pot, vous pourrez planter tout au long de l’année mais en dehors des gelées et périodes de chaleurs.

-L’agapanthe tolère des petites gelées peu durable mais ne résistera pas à un hiver rude.

Une situation bien ensoleillée est nécessaire pour avoir de belles fleurs.

-Il ne faut pas planter les rhizomes de vos agapanthes dans un trou trop profond : creuser un trou égal à la hauteur du rhizome plus quelques centimètres. Couvrir le rhizome sans trop tasser la terre

Un apport de compost à la plantation favorisera le développement et la floraison de vos agapanthes.

C’est en arrière-plan dans un massif qu’elles seront le mieux mises en valeur.

Alkékenge :

Nom : Physalis alkekengi

Type : Vivace
Hauteur : 50 à 80 cm
Exposition : Ensoleillée et mi-ombre
Sol : Bien drainé

Floraison : Mai à juillet
Récolte : Août, septembre, octobreComposition du sol : normal, calcaire, riche en humus
Couleur feuille : vert
Couleur fleur : blanc
Densité de plantation : 6 m²
Exposition : soleil, mi-ombre
Famille : solanacées
Feuillage : caduc
Feuillage décoratif : non
Fruits : pas comestible
Hauteur à maturité : 0, 9 m
Largeur à maturité : 0, 9 m-0, 9 m
Niveau de soin : très facile
Nom botanique : physalis franchetii
PH du sol : neutre, alcalin
Période de floraison : juillet
Période de plantation : toute l'année hors gel
Rusticité : rustique
Utilisation en jardin : massif

Plantation

La plantation du physalis s’effectue indifféremment à l’automne ou au printemps.

  • Si votre région connaît des hivers froids, préférez la plantation au printemps.
  • Le physalis aime les endroits ensoleillé mais pas trop chaud.

Le physalis se plante aussi bien en massif d’arbustes et de fleurs qu’en pot ou au potager.

Semis de physalis :

Si vous souhaitez effectuer un semis, préférez un semis sous abri au tout début du printemps.

  • Pour la levée, maintenez vos semis à une température autour de 18 °C.
  • La germination est relativement lente et peut atteindre plusieurs semaines.
  • Mettez en place 6 à 8 semaines plus tard, après tout risque de gelée

Multiplication du physalis :

On peut diviser la touffe au printemps ou semis de graines à la même période

Récolte du physalis :

Le physalis se récolte dès le mois d’août dans les régions les plus chaudes et à partir de septembre ailleurs.

La récolte peut aller jusqu’au mois d’octobre, voire novembre dans les régions au climat moins favorable. Les physalis ne résistent pas aux premières gelées hivernales.

  • N’attendez donc pas l’arrivée des gelées car elles peuvent détruire tout ce qu’il reste de la récolte
  • Attendez que les fruits soient bien mûrs pour les consommer, car ils risquent autrement d’être très acides.

Qu’ils soient rouge, jaune orangé ou vert, on remarque qu’ils sont mûrs lorsque l’enveloppe vire au violet puis au brun et enfin, finit par s’ouvrir au moment de récolter le fruit.

Le physalis esr riche en vitamine A, B mais surtout en vitamine C, il est également une belle source de béta-carotène lorsqu’ils est bien mûrs.

On retiendra enfin que les vertus thérapeutiques du physalis sont connues dans le traitement des infections urinaires et des rhumatisme.

Allium :

Type : Vivace
Hauteur : 20 à 100 cm

Fleur : 20 à 30 cm de diamètre.
Exposition : Ensoleillée
Sol : Ordinaire

Floraison : Mai à juillet

A noter que les feuilles de l’ail géant ont tendance à fâner avant ou pendant  la floraison des larges ombelles et qu’il est donc intéressant de planter des vivaces tapissantes au pied afin de couvrir les feuilles fanées et ne laisser dépasser que la tige.

Selon leur variété, ils présentent des ombelles de fleurs étoilées de forme sphérique ou plate, et se déclinent en mauve, bleu, violet, pourpre, rose, blanc ou jaune (allium moly).

Leur taille varie selon l’espèce, de 40 cm pour les plus petits (conseillés si votre jardin n’est pas à l’abri des vents), à plus d’un mètre pour les plus grands, comme l’allium giganteum, vrai géant dont les fleurs mauves peuvent culminer à 1,50 mètre du sol !

La floraison a lieu de mai à septembre selon les espèces et dure environ trois semaines. Les plus précoces sont l’ail des ours, l’allium hollandicum ; l’allium senescens fleurit en septembre.

Pour les espèces les plus hautes, vous pouvez tuteurer la tige pour lui éviter de se coucher sous l’effet du vent. Pour cela l’utilisation d’une tige de bambou est parfaitement adaptée et cela ne rompt pas l’esthétisme.

En terre ou en pot, vous profiterez de sa belle floraison sans trop devoir vous en occuper.

Plantation de l’allium :

L’ail géant se plante à l’automne, de septembre à novembre, à environ 10/12 cm de profondeur dans un sol léger, bien drainé.

  • L’ail géant aime les situations ensoleillées
  • La terre doit être légère et bien drainée, même pauvre

Un bon repère pour connaître la profondeur de plantation est de multiplier par 2-3 la taille du bulbe. S’il fait 5 cm de haut vous le planterez donc à 15 cm de profondeur.

  • Procédez par groupe de 10 à 15 bulbes afin de créer de belles tâches de couleur.
  • Espacez chaque bulbe de 20 cm environ

Groupez-les pour créer un décor aérien de sphères colorées ou associez-les à des rosiers, des lavandes, des graminées…

Allyse Maritimum :

Nom : Leucanthemum vulgare ou Chrysanthemum leucanthemum
Type : Vivace
Hauteur : 20 à 80 cm
Exposition : Ensoleillée
Sol : Riche à ordinaire

Floraison : Juin à octobre

 

La marguerite est le nom que l’on donne à bon nombre de variétés et donc de formes et de couleur.

Mais la marguerite commune est une jolie petite plante herbacée que l’on trouve le plus souvent à l’état sauvage.

Les marguerites aiment à peu près tous les types de sol mais fleurissent beaucoup mieux en situation ensoleillée.

Multiplie les marguerites par division de la touffe en automne ou au printemps.

Pour les annuelles que vous allez semer les marguerites en avril. Effectuez un semis en place en prenant soin d’arroser régulièrement mais sans excès. Eclaircissez tous les 10/15 cm pour que les plantes restantes puissent se développer au mieux.

 

Alysse (odorant et v :

Il existe 2 types d’alysse, l’une est vivace et fleurit au printemps alors que l’autre, l’alysse odorant est annuelle et fleurit l’été.

1) L’alysse vivace dite Corbeille d’or ou alyssum saxatile est une plante de toute beauté.

Type : Vivace

Hauteur : 15 cm
Exposition : Ensoleillée
Sol : Ordinaire
Floraison : printemps

 

Comme son nom l’indique, cette vivace buissonnante forme une corbeille qui s’étale sur le sol pour former un tapis jaune d’or. Il s’agit d’une des vivaces les mieux adaptées à la culture en bordure et en rocaille.

Cette plante tapissante a une floraison généreuse qui remplira parfaitement son rôle de couvre-sol, tout en apportant une touche très colorée.

Grâce à ses fleurs de couleur jaune doré, vous garantissez un très bel effet dans votre jardin.

Bien semer l’alysse corbeille d’or :

Pour bien semer l’alysse corbeille d’or il faut s’y prendre au printemps mais après tout risque de gelée, c’est à dire à partir du mois de mai.

  • En semis de mai à juin, préférez un semis en place. 
  • Si vous avez semé en godet ou en barquette, mettre en place à partir de l’automne
  • Préférez une situation bien ensoleillée
  • Assurez-vous que le sol est bien drainé et l’eau non stagnante

Choisir un endroit bien ensoleillé c’est s’assurer là qu’elles fleuriront le mieux et que leur parfum se révèlera le mieux.

  • Une fois semé, vous arroserez régulièrement jusqu’à la levée et ensuite en cas de forte chaleur.

Bien planter l’alysse corbeille d’or :

De préférence à l’automne afin de favoriser l’enracinement, mais vous pouvez également la planter jusqu’au printemps en dehors des périodes de gel.

Choisissez un endroit bien ensoleillé.

Respectez une distance d’au moins 30 cm entre chaque pied.

 

2) L’alysse odorant ou lobularia maritima est une annuelle de toute beauté.


Type : Annuelle

Hauteur : 15 cm
Exposition : Ensoleillée
Sol : Ordinaire
Floraison : Printemps, été

Ses fleurs sont souvent blanches mais peuvent aussi être mauves ou pourpres.

Semis de l’alysse odorant :

Pour bien semer l’alysse odorant il faut s’y prendre au printemps (avril à juin).

  • En semis d’avril à juin, préférez un semis en place. 
  • Préférez une situation bien ensoleillée
  • Assurez-vous que le sol est bien drainé et l’eau non stagnante

Choisir un endroit bien ensoleillé c’est s’assurer là qu’elles fleuriront le mieux et que leur parfum se révèlera le mieux.

  • Une fois semé, vous arroserez régulièrement jusqu’à la levée et ensuite en cas de forte chaleur.

Anémone du japon :

Famille : Renonculacées
Type : Vivace à tubercule
Hauteur : 5 à 30 cm
Exposition : Ensoleillée et mi-ombre
Sol : Ordinaire, bien drainé

Floraison : Août à octobre

L’anémone du Japon redoute l’oïdium, ce feutrage blanc qui envahit le feuillage

Leur floraison tardive est magnifique alors que ses fleurs sont en général rose, rouge ou blanches.

Prenez garde si vous avez des enfants, car cette plante est toxique.

Multiplication

-par division de la touffe au début du printemps ou juste avant l’hiver.
-Parfois envahissante grâce à sa capacité à se semer toute seul, il est néanmoins assez facile de limiter son développement.

Plantation de l’anémone du Japon:

La plantation de l’anémone du Japon requière un sol léger et bien drainé, du soleil mais pas une situation trop brûlante qui a tendance à brûler le feuillage.

  • En tubercule, plantez à l’automne à 10 cm de profondeur.
    Plantation possible au printemps à condition d’arroser plus régulièrement au début.
  • Respectez une profondeur d’environ 7/8 cm et un espacement de 60/80 cm entre chaque tubercule.

Aster :

Type : Fleur, vivace
Hauteur : 20 à 60 cm
Exposition : Ensoleillée
Sol : Bien drainé, humifère
Feuillage : Persistant
Floraison : Mai à octobre (Avril à juin, juillet à septembre ou août à novembre selon les espèces.)

On trouve les asters de petite taille pour les mettre le plus souvent en bordure ou en rocaille, mais également des asters de très grande taille qu’il faudra alors tuteurer.

On disposera ces derniers en massifs de vivace et plutôt en arrière-plan.

Pour une floraison au printemps ou en été vous pourrez vous tourner vers l’Aster alpinus ou tongolensis.

Vous prférèrerez l’Aster divaricus ou amellus pour une floraison estivale.

Pour une floraison à l’automne, vous choisirez des variétés comme Aster novae-angliae ou Aster novi-belgii.

La variété de couleur qu’elle propose va du blanc au rose en passant par le bleu ou le violet. Il peut être intéressant de faire varier les couleurs dans un même massif.

Maladie qui touche l’osteospermum :

L’osteospermum est particulièrement résistants aux insectes, parasites et maladies.

Si vous observez des tâches sur les feuilles, il s’agit certainement du mildiou.

Plus rarement, l’osteospermum peut être attaqué par les pucerons.

-Rabattez au plus court les Asters au début de l’hiver, juste après les premières gelées.
Cette opération va permettre de garder une touffe compacte et de magnifiques fleurs lors de la prochaine floraison.

-Il est important de protéger la plante si vous craignez des températures inférieures à -5°. Epais paillis pour aider à passer l’hiver. Les osteospermums sont des fleurs vivaces qui résistent à l’hiver dans les régions au climat doux. Plus elles seront au soleil et protégés du froid, plus vous aurez de chance de les conserver d’année en année. Sensible au gel, elle se cultive souvent comme une annuelle dans les régions les moins chaudes.

 

Multiplier un aster :

Les asters sont des plantes vigoureuses pour ne pas dire envahissantes.

Elles prennent vite possession de l’espace qui leur est accordée et ont même tendance à épuiser le sol dans lequel elles poussent.

-A l’automne ou de préférence au printemps, vous pourrez multiplier vos asters en divisant leur touffe :

  • Arracher la touffe devenue trop envahissante
  • Replanter les touffes pour les replanter dans une bonne terre ensoleillée
  • Arroser les asters nouvellement plantées
  • Apporter de l’engrais aux anciennes touffes restées à leur place

-La technique la plus facile pour multiplier l’osteospermum est le semis de graines.

Semis sous abri à partir de mars-avril et bouturage possible en été.

On peut également semer directement en place à partir du mois de mai.

 

Plantation des osteospermums :

Elle s’effectue de préférence au printemps. Vous pourrez également planter à l’automne si l’hiver de votre région est assez doux. Cela dépend également de la période de floraison.

Attention car la plante ne résistera donc pas à des températures inférieures à -5°. Cela ne veut pas dire que l’on ne peut pas la cultiver mais il faudra en planter de nouvelles au printemps suivant.

  • On plante au printemps les asters qui fleurissent jusqu’en été
  • On plante à l’automne ceux qui fleurissent de septembre à octobre-novembre.
  • Evitez les zones trop humides, surtout à l’automne car l’aster redoute l’eau stagnante
  • Privilégiez les sols bien drainés
  • A la plantation surtout mais aussi durant la période de floraison, arrosez régulièrement.
  • Respectez une distance de 30 à 40 cm entre chaque plant.
  • Choisissez un endroit plutôt ensoleillé (cela favorise la floraison) et abrité du vent car elle craint le gel.

 

Asters en pot :

L’aster en pot a des besoins en arrosage et en engrais plus important.

  • Arroser lorsque la terre est sèche en surface
  • Une fois tous les 15 jours, apporter de l’engrais pour plantes fleuries afin de faire durer la floraison et renouveler les fleurs.

Astilbe de chine :

Type : Fleur, vivace
Hauteur : 30 à 100 cm selon les espèces
Exposition : Ombre, ou mi-ombre
Sol : Terre de bruyère
Floraison : Avril à mai

L’astilbe fait partie de la même famille que l’heuchère. La floraison va du rose tendre au rouge profond en passant par le blanc selon les espèces.

Sa rusticité la rend insensible aux maladies, elle ne nécessite donc aucun traitement.

Plantation de l’astilbe :

Sans importance, l’astilbe se plante au printemps ou à l’automne mais toujours dans une terre acide comme de la terre de bruyère.

  • Choisissez un endroit de préférence ombragé, surtout durant les heures les plus chaudes de la journée
  • Le sol doit être  acide, assez frais et bien drainé.
  • Il est important d’ajouter de la terre de bruyère
  • L’astilbe aime les sols plutôt riches et, donc, idéalement fertilisés avant la plantation

 

 

Aucuba :

Type : Arbuste
Hauteur : 1 à 3 m
Exposition : Mi-ombre et ombre
Sol : Ordinaire mais fraîche
Feuillage : Persistant
Floraison : Novembre à avril

Sa rusticité en fait un arbuste très résistant aux maladies ainsi qu’à la pollution si vous habitez en ville.

Plantation de l’aucuba du Japon :

Pas besoin de beaucoup de soleil pour se développer et qui se prête parfaitement aux endroits ombragés.

Privilégiez l‘automne pour le planter et gardez un espacement entre chaque plant de 80 à 100 cm si vous le plantez en haie.

Pour une plantation au printemps, n’oubliez pas d’arroser généreusement au début pour faciliter la reprise.

Bergenia :

Type : Vivace
Hauteur : 30 à 40 cm
Exposition : Ensoleillée et mi-ombre
Sol : Ordinaire

Floraison : Décembre à avril, selon espèces

Le bergénia propose une très belle floraison dès l’hiver et une grande rusticité.

Si votre bergenia ne fleurit pas c’est sans doute qu’il a un sol trop riche et/ou qu’il manque de soleil l’hiver. Si c’est le cas, il faut déplacer votre bergenia a l’automne

Le bergenia est très résistante à la plupart des maladies.

Multplication par division de la touffe au mois de mars ou avril juste après la floraison.

Le bergenia pousse sur un rhizome rampant, ce qui en fait une plante qui aura tendance à se répandre au fil des années.

Plantation du bergénia :

Planter le bergenia à l’automne pour une floraison au mois de décembre.

Il est aussi possible de planter au printemps à condition d’arroser régulièrement au début.

Une situation ensoleillée en hiver est indispensable pour voire votre bergenia fleurir. Mais il aura besoin d’ombre en été donc la situation idéale est de le mettre au pied des arbres caducs.

Vous pouvez mélanger votre terre à un terreau spécial plantation pour améliorer la fertilité et donc la floraison. Attention néanmoins aux sols trop riches qui peuvent altérer la floraison

Bougainvillier :

Type : Arbuste grimpant

Exposition : Ensoleillée
Sol : Plutôt léger

Feuillage : Persistant
Floraison : Mai à novembre

 

Maladies et parasites fréquents chez le bougainvillier :

-Le bougainvillier n’est pas une plante spécialement fragile, surtout lorsqu’il peut pousser en extérieur.

-En revanche, en intérieur il a besoin de retrouver les conditions naturelles de culture pour éviter de dépérir : Une brumisation régulière du feuillage avec de l’eau non calcaire permet de redonner l’humidité ambiante dont il a besoin.

Si les feuilles brunissent et finissent par s’enrouler, il s’agit certainement d’une attaque de pucerons

Si les feuilles jaunissent de manière assez subite, il s’agit certainement d’une attaque de cochenilles.


 

Multipliez facilement vos bougainvilliers par bouturage ou marcottage au printemps.

Bougainvillier en pleine terre :

La bougainvillée ne tolère la culture en pleine terre que dans les régions aux hivers doux. Il ne résiste pas au gel. Plantez-la de préférence au printemps dans une terre légère.

  • L’idéal est un mélange fait de terre du jardin, de terreau et de sable.
  • Le bougainvillier doit être planté à un endroit chaud et devra être rentré l’hiver s’il gèle dans votre région.
  • Choisissez donc un endroit abrité du vent et de préférence au pied d’un support pour le faire grimper.

Bougainvillier en pot :

La culture du bougainvillier en pot est recommandé partout où les températures descendent sous 0° l’hiver. Vous pourrez ainsi le rentre dans un lieu lumineux où il ne gèle pas durant l’hiver.

  • Placez votre bougainvillée dans un terreau pour plantes fleuries.
  • Rempotage au printemps dans un pot de diamètre légèrement supérieur.

Obtenez une floraison spectaculaire avec un engrais spécial bougainvillée

Campanules :

Type : Vivace mais attention en achetant car existe des espèces annuelle ou bisanuelle.
Hauteur : 20 à 100 cm selon espèces
Exposition : Ensoleillée et mi-ombre
Sol : Ordinaire

Floraison : Mai à septembre

Elle forme des touffes de feuilles ornées de jolies fleurs, bleu lavande, bleu violacé, rouge ou encore blanche selon les variétés.

Campanule, maladies et parasites : est plutôt sujette aux attaques de parasites comme les araignées rouges, les chenilles et les limaces. La menace est souvent très limitée et ne met que rarement en péril la culture de campanule.

Plantation des campanules :

Semis en place au début du printemps.

Préférez une plantation de vos campanules à l’automne, mais vous pourrez également les planter au printemps dans une terre légère et bien drainée.

Meilleur endroit pour planter la campanule :

La campanule se plait partout dans le jardin, y compris en bac, pot ou jardinière sur la terrasse ou le balcon. Elle apprécie particulièrement les bordures, la rocaille et les plate-bandes.

Évitez les sols trop calcaires car la campanule redoute l’excès de calcaire. Cela conduit souvent au jaunissement des feuilles.

  1. Enrichissez la terre en la mélangeant avec du terreau et vous améliorerez la floraison.
  2. Respectez une distance de 20-25 cm entre chaque pied afin de laisser à la plante la place de se développer.
  3. Arrosez régulièrement au début et ensuite si le temps est sec.
  4. Multipliez vos plantes par division de la touffe à l’automne, c’est simple à réaliser et cela permet à la plante de connaître une nouvelle jeunesse tous les 3 à 5 ans.

Chrysenthème :

Type : Annuelle et vivace (selon espèces)
Hauteur : 40 à 100 cm
Exposition : Ensoleillée
Sol : Ordinaire
Floraison : Juin à novembre


Ils sont connus pour leurs teintes roses, rouges, oranges, jaunes ou encore blanches.

Maladies fréquentes chez le chrysanthème :

Le chrysanthème est sujet à quelques maladies et parasites qui sont toutefois évitable, surtout en évitant de mouiller le feuillage et en espaçant suffisamment chaque plant pour ne pas qu’ils se touchent.

  • Oïdium : une pellicule blanchâtre recouvre les feuilles et les tiges
  • Rouille : des pustules apparaissent sur la face inférieure des feuilles
  • Pucerons : les feuilles s’enroulent et finissent par tomber.

Semer les chrysanthèmes vivaces en pépinière en mars/mai

Semer les chrysanthèmes annuels en pépinière en février/mars. Mettre en place au printemps avec un écartement de 50 cm. Ou semer directement en place à partir du mois de mai.

Peut diviser la touffe des chrysanthèmes vivaces au printemps. Planter les chrysanthèmes au printemps car, même s’il ne fleurira qu’à la fin de l’été ou à l’automne, il sera bien enraciné et résistera beaucoup mieux à la rigueur de l’automne et de l’hiver. Dans un sol amendé et bien drainé, préférez un bon terreau pour plantes fleuries qui aura l’avantage de garder l’humidité car la plante en a besoin. Choisir un endroit ensoleillé afin de favoriser la floraison.

Les chrysanthèmes que l’on achète en pot à l’automne peuvent être planté en automne directement en terre, en pot ou en jardinière, idéalement avec du terreau mais leur rusticité sera moindre. Choisir un endroit ensoleillé afin de favoriser la floraison.

Clématite :

Famille : Renonculacées
Type : Grimpante
Hauteur : 2 à 12 m
Exposition : Ensoleillée
Sol : Profond et frais
Feuillage : Caduc ou persistant
Floraison : Mars à octobre

D’une grande rusticité, les clématites conviennent à la plupart des climats car même si la ramure vient à geler, elles repart souvent à la base sans aucun souci. La clématite a une résistance au froid et au gel de l’ordre de -10°.

La multiplicité des espèces donne un large choix de couleurs et de formes, mais également 2 périodes de floraison distinctes, le printemps et l’été.

La clématite propose un grand choix de taille, des plus petites ne dépassant pas 2,5 m de haut aux plus grandes qui peuvent dépasser 10 m de hauteur. On trouve également des clématites à grandes puis à petites fleurs.

Parmi les espèces et variétés intéressantes :
Clematis 'Nelly Moser' , grande fleur rose marquée d'un bande plus foncée Clematis Nelly Moser : H.70cm, pot 1.3L, D.20cm
- Clematis 'Syrena' , grande fleur au rouge lumineux et au coeur pourpre Afficher l'image d'origine

Plantation de la clématite :

La plantation de la clématite a lieu l’automne ou au printemps, en dehors des périodes de gel, dans un mélange de terre du jardin et de terreau.

L’idéal, et c’est même indispensable, est que le pied reste à l’ombre. Planter d’autres fleurs autour du pied le maintiendra au frais.
Si le pied est soumis aux rayons du soleil, couvrez-le par exemple d’une tuile ou quelques pierres.

  • Distancez le pied de son support de 20 à 30 cm environ.
  • Faire un trou de 40 cm de diamètre environ.
  • Inclinez le pied vers le mur ou le support sur lequel elle va grimper.
  • Combler le trou avec un mélange de terreau et de terre de jardin et, si la terre est lourde, 1/3 de sable de rivière.
  • Une fertilisation dès la plantation avec un peu de compost ou de fumier déshydraté permet une meilleure reprise.

Clématite en pot :

Clématite RebeccaTM Clématite RebeccaTM 'Evipo016' 

  • Un bon terreau pour plantes fleuris est nécessaire
  • Le pot doit être percé au fond et d’un diamètre suffisant
  • Un rempotage tous les 2 à 3 ans s’avèrera nécessaire pour que votre clématite en pot puisse continuer à grandir et fleurir.

Coquelicots :

Type : Vivace, annuelle
Hauteur : 30 à 40 cm
Exposition : Ensoleillée
Sol : Ordinaire ou plutôt riche
Floraison : Mai à septembre

Les pavots comptent parmi leurs espèces les coquelicots. On distingue le papaver orientalvivace, qui refleurit d’année en année et le papaver somniferum, annuel, qu’on sème au printemps de chaque année.

Côté maladies et parasites, le pavot est plutôt résistant et on ne lui connaît que très peu d’ennemi…néanmoins quelques attaques de pucerons.

Plantation du pavot :

-En ce qui concerne les pavots vivaces, plantez au printemps dans une terre mélangée à du terreau en respectant une distance de 20 cm entre chaque pied.

Si vous souhaiter semer le pavot vivace, la période idéale est l’été.

  • Semer à la volée dans un mélange de  terreau et de sable ou terreau spécial semis.
  • Recouvrir les graines avec du terreau puis arroser en pluie fine.
  • Maintenir le substrat légèrement humide.
  • Eclaircir tous les 10 cm environ, dès l’apparition des premières feuilles.
  • Repiquer à leur place définitive lorsque les plants sont bien formés, généralement au début de l’automne.

-Pour les semis de pavots annuels, procédez à un semis en place d’avril à juin puis arrosez régulièrement mais sans excès.

  • Dans les régions au climat doux, vous pouvez commencer le semis dès le mois de février-mars mais sous abri.
  • Lorsque les premières poussent apparaissent, éclaircissez à environ 10 cm et mettez en terre au printemps.

Cosmos :

Type : Annuelle

Hauteur : 20 cm à 1,5 m selon les espèces
Exposition : Ensoleillée
Sol : Ordinaire, plutôt léger et bien drainé

Floraison : Mai à octobre

 

Concernant les variétés, on retrouve 2 grands groupes de cosmos :

  • Cosmos Bipinnatus : le plus courant, aux fleurs blanches, roses ou rouges.
  • Cosmos Sulphureus : dont les teintes varient entre le jaune et l’orange.

 

De culture très facile, le cosmos ne réclame que très peu d’entretien.

Pour les variétés à grande tige, n’hésitez pas à tuteurer pour éviter qu’elles ne se plient sous le vent.

Semis des cosmos :

Au printemps, dès le mois de mai, choisissez un endroit bien ensoleillé pour semer vos cosmos.

Après le semis, arrosez régulièrement pour maintenir la terre légèrement humide

Une fois le semis bien levé vous pouvez éclaircir pour aérer vos jeunes plantes. Cela consiste à retirer les plants les plus fragiles et trop serrés, une terre ordinaire de jardin mélangée à du terreau est idéale.

Pour en faire un beau couvre-sol, prévoyez environ 8-9 pieds par m2.

Crocosmias :

Type : Fleur bulbeuse ou vivace

Hauteur : 60 à 120 cm
Exposition : Ensoleillée et mi-ombre
Sol : Ordinaire mais bien drainé

Floraison : Juin à septembre

Semis de crocosmia en septembre/octobre. Les laisser à l’extérieur et sous abri durant tout l’hiver. La floraison n’interviendra que 2 à 3 ans après le semis. Repiquage en pleine terre dès la sortie des premières feuilles.

Planter les bulbes de crocosmia dans sols bien drainés en automne à 10 cm de profondeur au soleil et là où il fait chaud l’été. Laissez dépasser très légèrement les rhizomes afin qu’ils reçoivent le soleil sur leur partie supérieure. Respectez un espacement suffisant de 5 à 10 cm entre chaque plant.

Cyclamen :

Type : Bulbe de printemps
Floraison : Novembre à mars
Hauteur : 5 à 10 cm
Exposition : Mi-ombre
Sol : Léger et bien drainé

 

Problèmes et maladies fréquents du cyclamen :

Les feuilles du cyclamen se dessèchent : C’est un peu comme si elles avaient brûlées. Il s’agit d’un excès de soleil, protégez votre plantes des rayons du soleil.

Les feuilles flétrissent : Si votre plante fait grise mine c’est souvent dû à un excès d’arrosage ou à la proximité d’une source de chaleur comme un radiateur.

Les feuilles du cyclamen jaunissent : Apportez-lui de l’engrais, c’est sans aucun doute lié à un manque de nourriture.

Les fleurs sont tachées : C’est surement lié à un excès d’humidité. Il ne faut surtout pas arroser le feuillage ni les fleurs du cyclamen.

Les fleurs perdent de leur éclat : Si elles semblent un peu pâles, retirez les fleurs fanées eu fur et à mesure et apportez de l’engrais 1 fois par semaine.

Semis de cyclamen :

Le semis est assez facile. Il suffit de récupérer les graines lorsque les capsules s’ouvrent et de les mettre dans des pots de terreau.

Trempez préalablement les graines plusieurs heures dans de l’eau tiède afin d’accélérer la germination.

Plantation du cyclamen :

Il est recommandé de planter les bulbes de cyclamens à la fin de l’été ou au début de l’automne.
Espacez chaque bulbe de 10 à 20 cm et enterrez-les à environ 3-4 cm de profondeur.
Dans tous les cas, ne recouvrez que superficiellement le bulbe de terre mélangé à du terreau.

Dahlia :

Type: Bulbeuse
Hauteur: 20 à 150 cm selon espèces
Exposition: Ensoleillée
Sol: Ordinaire enrichie
Floraison: Juin à octobre

Dahlia label rouge

Il s’agit de bulbes de qualité, plus gros car cultivés et triés à la main, qui donnent des plantes plus résistantes aux maladies et plus florifères.

On distingue les dahlias simples, au cœur entouré de pétales, comme une marguerite, des dahlias décoratifsdentelle et semi-cactus, aux grosses fleurs en soleil. Les dahlias pompons possèdent des pétales enroulés en tubes qui leur donnent l’aspect d’une boule à alvéoles. Les dahlias nains sont adaptés à la culture en pot.

Couleurs que j’aime bien : Café au lait (rose très pâle pour mariage) ou bonesta (rose très pâle), Berliner kleene et bluesette (rose), Arabian night (rouge foncé).

Multiplication par division des tubercules au printemps.

Planter les bulbes de dahlias :

  • Le tubercule (bulbe) du dahlia se plante idéalement en avril et mai, après tout risque de gelées.

Le dahlia aime les sols plutôt riches et bien drainés. Lorsque vous plantez, apportez du fumier au sol ou un engrais organique à diffusion lente pour stimuler le développement et la floraison.

  • Plantez-les à une profondeur de 5-10 cm en respectant un espacement de 80 à 100 cm entre chaque tubercule, car le dahlia a besoin de soleil et aime être à son aise !

Si vous pensez que votre terre est pauvre, n’hésitez pas à enrichir la terre à la plantation avec un amendement organique ou du compost.

Erable du japon :

Type : Arbre
Hauteur : 5 à 8 m
Exposition : Ensoleillée et mi-ombre
Sol : Terre de bruyère
Feuillage : Caduc 

Floraison : Mars-avril (fin hiver à l’automne)

L’Erable palmé, érable du Japon ou Acer palmatum est sans aucun doute l’un des plus beaux arbustes d’automne.  Magnifique arbre aux couleurs flamboyantes, l’érable du Japon propose un feuillage palmé ou ciselé qui attire le regard de la fin de l’hiver jusqu’à l’automne. Ses teintes de rouge, d’orange ou encore de vert clair en font certainement l’un des plus beaux arbres en association avec vos massifs de plantes de terre de bruyère.

On retrouve parmi les variétés et espèces les plus courantes : Acer palmatum « dissectum », « Senkaki », « bloodgood », « atropurpureum », butterfly » ou encore heptalobum

Plantation de l’érable palmé :

Plantez l’érable du Japon de préférence à l’automne ou au printemps.

  • Si cet arbre accepte les emplacements ensoleillés, il craint le soleil brûlant qui lui ferait vite tomber son feuillage.
  • Préférez aussi une ombre légère, surtout aux heures les plus chaudes.

Il est fortement conseillé de planter l’érable du Japon dans de la terre de bruyère pure ou mélangée à un terreau.

Forcithia :

Type : Arbuste

Hauteur: 2 à 3 m
Exposition : Ensoleillée et mi-ombre
Sol : Ordinaire, pas trop calcaire

Feuillage : Caduc
Floraison : mars – avril
Caractéristique : Très rustique

Plantation du forsythia :

-Il est recommandé de planter le forsythia dès le début de l’automne ou au printemps mais en évitant à tout prix les périodes de gel ou de fortes chaleurs.

-On peut aussi cultiver le forsythia en pot, sur une terrasse ou un balcon, à condition de prévoir un rempotage tous les 2 ou 3 ans.

Lors de la plantation en pot, préférez un terreau pour arbuste ou pour plantes fleuries.

Gaillard :

Type : Vivace
Hauteur : 30 à 70 cm
Exposition : Ensoleillée
Sol : Ordinaire

Floraison : Juin à septembre
 

Eté/automne ( ?) : Récupérer les graines de Gaillard qui se trouvent dans les capitules fanés, faites les sécher.

Semis de gaillarde en place en mai ou juin. Préférez les situations bien ensoleillées, c’est là qu’elle fleurit le mieux. Respectez une distance de 30/40 cm entre chaque pied. Elle fleurira d’avantage dans un sol léger et bien drainé.

Gauras :

Type : Vivace
Hauteur : 0,6 à 0,8 m
Exposition : Ensoleillée à mi-ombre
Sol : Bien drainé et plutôt riches
Feuillage : Caduc
Floraison : Mai à septembre

Multiplication par bouturage au printemps et à la fin de l’été ou par division de la touffe à l’automne. A noter que la division de la touffe n’est pas évidente compte tenu de la racine en pivot.

Plantation du gaura au printemps ou à l’automne, dans un endroit plutôt abrité.
Veilliez à espacer chaque pied d’au moins 50 cm afin de laisser à vos gauras l’espace pour bien se développer.

Gazania :

Type : Vivace
Hauteur : 10 à 35 cm
Exposition : Ensoleillée
Sol : Ordinaire, bien drainé

Floraison : Mai à septembre/octobre

Pour les semis, procédez à un semis sous abri en février-mars, repiquez une fois pour les mettre en godet courant avril et mettez en place au mois de mai.

Le semis n’est pas toujours facile, débutants s’abstenir…

Plantation du gazania :

Choisissez de préférence une plantation au printemps dans un mélange de terre et de terreau.

Privilégiez une place bien au soleil pour avoir de belles fleurs

Evitez les sols trop lourds, mieux vaut une terre légère

Arrosez légèrement juste au début

Geranium Vivace :

Type : Vivace
Hauteur : 20 à 60 cm
Exposition : Ensoleillée et mi-ombre
Sol : Ordinaire, bien drainé

Le géranium vivace est une variété qui présente l’avantage d’être rustique et donc résistant au gel.

Floraison : Mai à septembre

 

Cette vivace compte une multitude d’espèces et presque autant de formes et de couleurs.

De culture facile, elle a l’avantage de proposer une très belle floraison et un très bon équilibre général.

En massif mais également en bordure et en rocaille, le géranium vivace peut-être un excellent couvre-sol.

Multiplication par division de la touffe à l’automne.

Plantation du géranium vivace :

De préférence à l’automne ou au printemps en mélange à du terreau géranium.

Respectez un espacement de 30/40 cm entre chaque pied.

Glayeul :

Type : Bulbeuse
Hauteur : 50 à 100 cm
Exposition : Ensoleillée
Sol : Ordinaire

Floraison : Juillet à septembre

Plantation des glaïeuls :

On plante le glaïeul au printemps et jusqu’au début de l’été à 10 cm de profondeur en respectant un espacement d’environ 20/25 cm entre chaque bulbe.

Pour une belle floraison, choisissez un endroit plutôt ensoleillé sinon elle ne fleurit pas et une terre assez légère.

Un sol bien drainé est indispensable lors de la plantation des glaïeuls. Une eau stagnante fait pourrir les bulbes.

Les glaïeuls seront aussi de très belles plantes de massif ou de bordure lorsqu’elles sont plantées en petits groupes.

Bien couper les fleurs de glaïeuls :

Pour l’utilisation de glaïeul en bouquet, on peut couper les tiges portant les fleurs à conditions de laisser quelques feuilles sur la tige.

Si on coupe la tige trop court, le glaïeul risque de ne plus fleurir l’année suivante.

Lors de la coupe, profitez-en pour faire un apport d’engrais afin de faire grossir le bulbe et améliorer la floraison l’année suivante.

Pour la réalisation d’un bouquet, supprimez les boutons floraux supérieurs car ils ne s’ouvriront jamais.

Groseillier à fleurs :

Type : Arbuste
Hauteur : 1 à 3 m
Exposition : Ensoleillée
Sol : Ordinaire
Feuillage : Caduc
Floraison : Avril-mai

Parmi les variétés intéressantes de groseilliers à fleurs, notons

  • Ribes sanguineum ‘King Edward VII’, ses fleurs tardives sont d’un joli rouge soutenu
  • Ribes sanguineum ‘Koja’ : végétation compact et jolies fleurs rouges.
  • Ribes sanguineum ‘White icicle’, il offre de grosses grappes de fleurs blanches.

Maladies et parasites qui touchent le groseillier à fleurs :

Bien qu’assez rustique, le groseillier à fleurs est néanmoins victime de certaines maladies et attaques de parasites comme l’oïdium (fine pellicule blanchâtre sur les feuilles) et les pucerons.

Multiplication du groseillier à fleurs :

On peut facilement multiplier le groseillier à fleurs par bouturage en fin d’hiver.

  • Prélever les boutures autour du mois de mars.
  • Supprimer les feuilles du bas pour ne garder qu’un ou 2 étages de feuilles.
  • Tremper la base dans une poudre d’hormones de bouturage.
  • Repiquer en pleine terre dans un mélange de terreau bouturage et terre de jardin.

Préférez une plantation à l’automne ou au printemps mais évitez les périodes de gelées ou de fortes chaleurs.

Tailler le groseillier à fleurs après la plantation : La 1ère année, il s’agit d’une taille douce qui vise à permettre à l’arbuste de se ramifier correctement.

Inutile de tailler sévèrement, le groseillier risque de souffrir : tailler simplement les branches à quelques centimètres de la pointe.

Gypsophile :

Type : Vivace
Hauteur : 20 à 100 cm
Exposition : Ensoleillée
Sol : Ordinaire, calcaire, bien drainé
Floraison : Mai à septembre

Attention lorsque vous plantez d’avoir suffisamment d’espace, car la plante peut rapidement se propager et prendre de la place.

Cette vivace herbacée prend des allures de couvre-sol ou de plante buissonnante et vous enchantera avec ses très jolies petites fleurs blanches.

S’il existe de nombreuses espèces, comme les gypsophiles rampants, c’est le gypsophila paniculata qui offre ce nuage de fleurs blanches si particuliers.

Semis de gypsophiles :

Le semis a lieu au printemps et en été, idéalement en terrine avec repiquage un peu après la levée dans des petits godets capable d’accueillir la plante jusqu’à sa mise en place

Pour les annuels, vous pouvez semer en place à partir d’avril.

Achetée en godet, plantez de préférence vos gypsophiles à l’automne, mais également jusqu’à l’été en dehors des périodes de gel.

Planté au printemps ou en été, la gypsophile devra être arrosée plus régulièrement la 1ère année que si elle est plantée à l’automne.

  • La gypsophile aime les situations ensoleillées pour bien fleurir
  • Arroser régulièrement après la plantation, surtout en été

Heliopsis :

Type : Vivace
Hauteur : 80 à 150 cm
Exposition : Ensoleillée
Sol : Ordinaire

Floraison : Juillet à octobre

Pour un feuillage panaché d’argent et de rose vous choisirez la variété d’heliopsis « Summer Pink »

Plantation de l’héliopsis :

Vous planterez vos heliopsis de préférence au printemps en respectant une distance de 40 cm entre chaque pied.

  • Mélangez votre terre à un terreau plantes fleuries
  • Choisissez un endroit bien ensoleillé mais pas trop brûlant l’été
  • Arrosez régulièrement après la plantation

Heuchères :

Type : Fleur, vivace
Hauteur : 60 à 80 cm
Exposition : Ensoleillée ou mi-ombre (Une allée légèrement ombragé est idéale pour créer une bordure d’heuchères)
Sol : Ordinaire
Floraison : Mai à juillet (elle est très décorative en associations avec d’autres fleurs et garde un beau feuillage jusqu’aux premières gelées.)

Maladies : Sa rusticité la rend insensible aux maladies, elle ne nécessite donc aucun traitement.

 

L’heuchère ou heuchera est un vivace bien connue pour son feuillage très décoratif.

La floraison va du rose tendre au rouge profond (heuchera mircantha) selon les espèces.

 Résultat de recherche d'images pour " heuchera micrantha" Heuchera mircantha

 l’heuchère caramel ; soleil ou à mi-ombre. Beau feuillage lumineux allant de la couleur caramel au miel doré.

 l’heuchère pourpre

 Heuchère Peach Flambé ; Variété au feuillage changeant selon les saisons, il passera de la couleur pèche à la couleur légèrement violacée l’automne.

  Chocolate

 citronella ; Variété vigoureuse. Feuillage persistant vert anisé. mi-ombre. Floraison blanche.

 Euchera tiramisu ; cette variété est magnifique. Feuilles vertes-dorée avec un Centre pourpre violet. Plante de 40 cm de hauteur.

Plantation de l’heuchère :

La plantation des heuchères a lieu sans importance, au printemps ou à l’automne.

  • Choisissez un endroit de préférence partiellement ombragé durant les heures les plus chaudes
  • Elle fleurit d’avantage lorsqu’elle reçoit le soleil une partie de la journée
  • Le sol doit être assez frais et bien drainé (cailloux dessous pour améliorer le drainage).
  • L’heuchère aime les sols plutôt riches et, donc, idéalement fertilisés avant la plantation
  • Espacer chaque heuchère de 30 cm afin de leur laisser la place de se développer

 

Arrosage de l’heuchère :

Arrosage recommandé l’année de la plantation mais l’heuchère supporte assez bien la sécheresse lorsqu’elle est bien installée.

Hortensia :

Type : Arbuste
Hauteur: 1 à 2 m
Exposition : Mi-ombre et ombre
Sol : Terre mélangée à de la terre de bruyère
Feuillage : Caduc

Floraison : Juin à Octobre

 

Hormis les variétés à fleurs blanches, la couleur des fleurs dépend de l’acidité du sol dans lequel la plante est installée.

Ainsi, plus le sol est acide, plus la fleur sera bleue. Cela veut dire qu’un hortensia planté dans de la terre de bruyère pure aura beaucoup plus de chance d’être parfaitement bleu.

Il sera rose à rouge pour les sols neutres ou plutôt calcaires.

Si vous avez un mur orienté au nord, faite grimper un hortensia grimpant.

 

Maladies et parasites fréquents chez l’hortensia :

L’hortensia est assez résistant mais présente tout de même quelques faiblesses provoquant des maladies.

Si des boules blanches apparaissent sur les tiges, il s’agit sans aucun doute de cochenilles pulvinaires.

Si un feutrage blanc apparaît au revers de feuilles, c’est surement le fruit de l’oidium

Si votre terre est trop calcaire, votre hortensia risque de jaunir et montrer des signes de fatigue. d'abord des dépôts blancs poudreux à leur surface, elles se déforment, elles se nécrosent par endroit, tout en restant sur l'arbuste. Evitez de mouiller fleurs et feuilles au moment de l'arrosage, visez le pied.

  • Il faut alors enrichir la terre avec un engrais pour hortensia et ajouter le maximum de terre de bruyère en surface.
  • Supprimez les feuilles contaminées
  • Epandez un paillis acide.
  • En cas de forte attaque, pulvérisez un fongicide anti-oïdium.

Quelles sont les tiges qui vont donner des fleurs sur l’hortensia ?

Les fleurs poussent sur les tiges qui ont poussé l’année précédente.
Cela veut dire que si vous coupez tout ce qui a poussé l’année dernière, aucune fleur n’apparaîtra.

On rabat l’hortensia lorsqu’il a pris beaucoup trop de volume mais que l’on évite de faire au risque de devoir attendre une année pour le voir fleurir.

Comment tailler les hortensias pour améliorer la floraison ?

Les fleurs poussent sur le bois de l’année précédente, il est donc important de ne pas le couper.

  • Si vous taillez votre arbuste de plus de 30 cm, vous risquez de ne pas avoir de fleurs.
  • Taillez juste au-dessus de la première paire de bourgeons en partant du haut.
    Cela revient à partir de l’extrémité de la branche et à descendre jusqu’à la première paire de bourgeon. Taillez à environ 1 ou 2 cm au-dessus
  • Retirez le bois mort et les quelques tiges que vous jugez « faibles »
  • Supprimez les 2 ou 3 plus vieilles branches au niveau du pied.

On les repère car elles sont beaucoup plus grosses que les autres et souvent très cassantes.

  • Aérez le centre de l’arbuste pour laisser passer le maximum de lumière.
  • Renouvelez l’opération chaque année.

Que se passe-t-il si je ne taille pas mes hortensias ?

A vrai-dire, pas grand-chose. La floraison n’en sera que plus abondante mais les fleurs seront moins belles et imposantes.

L’hortensia se plante de préférence à l’automne. Il est indispensable de le planter dans de la terre de bruyère, surtout si votre terre est calcaire.

Choisissez un endroit partiellement ombragé, c’est l’assurance d’avoir une belle floraison et de donner à votre arbuste toutes les chances de bien se développer.

Acheté en pot ou en conteneur, vous pourrez planter la plante jusqu’au printemps et même en été en évitant les périodes de gel et de fortes chaleurs.

Respectez une distance de 80 cm à 1 m entre chaque pied si vous voulez qu’ils prennent de l’ampleur.

Impatience :

Type : Vivace ou annuelle
Hauteur : 20 à 80 cm
Exposition : Mi-ombre et ombre
Sol : Ordinaire

Floraison : Mai à septembre

Ennemi et maladie chez l’impatiens :

Assez peu sensible aux parasites et aux maladies, on retrouve néanmoins chez l’impatiens des attaques d’araignées rouges et de pucerons.

Si des trous apparaissent sur le feuillage, prenez garde aux limaces car elles sont friandes des impatiens et il faut alors traiter rapidement.

Semis en place des impatiens dès le mois d’avril mais en cas de gelées protéger vos semis.

Planter l’impatiens à l’ombre ou mi-ombre au printemps. Seul l’impatiens de Nouvelle-Guinée (impatiens hawkeri) tolère le soleil. Pour des impatiens au soleil, choisissez le sunpatiens. Le sol doit être riche en humus. Plantez au moins 8 à 10 pieds par m2 pour créer un bel effet tapissant. Mélangez alors votre terre à du terreau plantes fleuries et arrosez généreusement pour une floraison abondante.

INSECTES :

Les larves

La larve de hanneton, communément appelée ver blanc est un ravageur, elle provoque le flétrissement brutal des plantes en s'attaquant à la racine. Elle se développe sous la surface du sol durant trois ans, se nourrissant des racines de betteraves, de fraisiers, de laitues, de pommes de terre, de gazon...

La larve de cétoine quant à elle participe au processus de fragmentation et de dégradation des déchets, étape indispensable pour leur transformation en compost, elle ne s'attaque pas aux racines de plantes.

 Comment les distinguer ?

Comparaison des larves de hanneton en haut et de cétoine dorée en bas

La larve de cétoine a une petite tête et un gros arrière train, la larve de hanneton a une grosse tête et un petit derrière.

Les larves de cétoines sont plus blanches et poilues et les larves de hannetons plus jaunes.

Les cétoines se déplacent sur le dos, pattes en l’air en progressant par ondulations du corps.

Mais la distinction la plus importante reste leur habitat : les larves de hanneton vivent dans le sol et non dans le compost car elles se nourrissent des végétaux vivants, contrairement aux larves de cétoines.

Habitat

Les larves de cétoines vivent exclusivement dans le compost, le bois mort ou les litières de feuilles. On en trouve souvent quelques unes dans son compost, rarement plusieurs centaines, comme ici chez le guide composteur de Taillant Yves Zuretti.

Quant à elle, la larve de hanneton vit dans les couches superficielles du sol pour se nourrir de racines.

Adultes

Hanneton adulteLes hannetons sont des coléoptères de 2 à 3 cm de long aux élytres bruns plus ou moins clairs selon les espèces, et au vol bruyant. Certains printemps, des hannetons adultes migrent en grand nombre pour s'installer dans des arbres et en dévorer les feuilles, en forêt, dans des haies ou des vergers.

Cétoine dorée adulteLa cétoine dorée (Cetonia aurata) est parfois appelée "hanneton des roses" eu égard au fait qu'elle affectionne ce type de fleurs, et même un peu trop aux dires des rosiéristes car pour ce nourrir du pollen, des roses, elle "mâchouille" plus qu'elle ne butine, ce que la délicatesse de la fleur n'apprécie guère. L'adulte de la cétoine dorée est assez reconnaissable à sa couleur vert doré métallique.

Iris :

Type : Fleur bulbeuse ou vivace

Hauteur : 20 à 90 cm
Exposition : Ensoleillée et mi-ombre
Sol : Ordinaire

Floraison : Janvier à juillet selon les espèces

La plupart du temps de couleur violette, elles peuvent aussi être bleues, jaunes, rouges ou encore blanches.

La durée de vie d’une iris peut aller de 5 à 20 ans et sa résistance au gel et au froid peut aller jusque -15°. Pour optimiser sa durée de vie, apportez lui chaque année un engrais organique spécial bulbeuses après la floraison.

Maladies et parasites chez l’iris :

L’iris est peu sujet aux maladies mais elle peut être la proie d’escargots et de limaces.

Multiplication des iris :

Eté/automne : La technique de multiplication des iris est la division des rhizomes après la floraison tous les 3 à 4 ans lorsque la floraison est moins abondante, voire terminée. Au fil des ans, les rhizomes sont de plus en plus serrés, la terre s’appauvrit et les iris fleurissent de moins en moins.

C’est alors le bon moment de bien diviser vos iris afin d’aérer les rhizomes et de leur redonner de la vigueur.

  • A l’aide d’une fourche-bêche, déterrer soigneusement une partie des rhizomes en les soulevant hors de terre.
  • A l’aide d’un couteau, séparer les rhizomes et conserver de gros éclats d’au moins 10 cm.
  • Replanter ces éclats de rhizomes ailleurs dans le jardin ou offrez-les à vos amis.
  • Après avoir désherbé et ameubli le terrain, plantez-les en cercle, en les espaçant de 30 à 40 cm.
  • Lors de la plantation, recouvrir d’une bonne terre et apporter un engrais à diffusion lente, y compris sur les anciens rhizomes restés en terre.
  • Arrosez pour tasser la terre.
  • L’enracinement va s’effectuer avant l’hiver.

Semer des iris :

En semis, préférez le semis de vos iris en pot en septembre-octobre.

  • Vous pouvez les laisser à l’extérieur et sous abri durant tout l’hiver.
  • La floraison n’interviendra que 2 à 3 ans après le semis.
  • Vous procéderez au repiquage en pleine terre dès la sortie des premières feuilles. 

Plantation des iris :

Idéalement, la plantation des iris a lieu au printemps ou en été, généralement de mai à novembre pour une floraison l’été suivant.

  • Planter les rhizomes d’iris dans un sol bien ameubli sans trop les enterrer.
  • Respectez un espacement suffisant de 5 à 10 cm entre chaque plant d’iris.
  • Laissez dépasser très légèrement les rhizomes d’iris afin qu’ils reçoivent le soleil sur leur partie supérieure.
  • Cela leur évitera notamment de pourrir s’ils sont trop enterrés.
  • Pour un bel effet décoratif, compter une quinzaine de pieds par m2.

L’iris redoute essentiellement le manque de soleil qui l’empêche de fleurir correctement mais aussi les terres gorgées d’eau.

ismen :

Type : Fleur, bulbeuse
Hauteur : 80 cm
Exposition : Ensoleillée et mi-ombre
Sol : Ordinaire, bien drainé
Feuillage : Caduc
Floraison : Juin à octobre

L’ismène que l’on appelle aussi lys araignée ou hyménocalle est une fleur à bulbe de toute beauté.

Plantation de l’ismène :

Préférez une plantation au printemps en ne recouvrant que très légèrement le bulbe.

Choisissez un endroit ensoleillé ou légèrement ombragé mais suffisamment chaud.

L’hymenocalle ne poussera en pleine terre que dans les régions où le climat est suffisamment chaud en été comme en hiver.

Jacinthe :

Type : Bulbe de printemps
Hauteur : 20 à 30 cm
Exposition : Ensoleillée et mi-ombre
Sol : Ordinaire

Floraison en extérieur : mars à avril
Floraison en intérieur : décembre à mars

Jacinthe des jardins, ce sont celles que l’on retrouve notamment en pot au moment de Noël.

Jacinthe parisienne ou provincialis et, la jacinthe albulusromaine ou romanus.
Ces 2 dernières sont les plus résistantes au fil des ans. Ne soyez pas étonné si au fil des ans, la jacinthe des jardins fleurit de moins en moins, cela est inévitable. Il faut penser à replanter régulièrement de nouveaux bulbes.

 

La jacinthe des bois est une superbe fleur à bulbe pour fleurir vos coins ombragés au printemps.
Type : Bulbe de printemps

Hauteur : 10 à 50 cm
Exposition : Mi-ombre et ombre
Sol : Ordinaire, La jacinthe des bois convient parfaitement à un massif de plantes de terre de bruyère.
Floraison : Mars-avril

Plantation de la jacinthe des bois :

Il est recommandé de planter les bulbes de jacinthe des bois à l’automne à 5/10 cm de profondeur.

Constituez des touffes de plusieurs dizaines bulbes de façon à créer des tâches de couleur dans votre jardin.

Jasmin :

Type : Arbuste, grimpante, plante d’intérieur
Hauteur : 2 à 10 m (en extérieur)
Exposition : Ensoleillée et mi-ombre
Sol : Ordinaire
Feuillage : Caduc ou persistant
Floraison : Mars à mai selon le climat

On distingue deux types de jasmin : le jasmin d’hiver dont les fleurs sont jaunes et le jasmin d’été dont les fleurs sont blanches ou roses.

A noter que le jasmin d’hiver est la seule plante grimpante à offrir une floraison hivernale, elle est jaune et très jolie.

Le jasmin d’Espagne a une résistance au froid beaucoup plus faible que le jasmin officinale ( - 6° pour le 1er et -15° pour le second).

Le jasmin blanc ou jasminum officinale  ou encore jasmin officinal est une plante grimpante vivace. Ses tiges souples portent des feuilles persistantes et ses grandes fleurs blanches diffusent, surtout le soir, une odeur suave assez exceptionnelle.

Plantation du Jasmin:

  • Dans tous les cas, préférez une plantation au printemps ou à l’automne mais hors période de gel.
  • Privilégiez les endroits abrité du vent et ensoleillé pour avoir de belles fleurs
  • Faites attention à ce que le drainage du sol soit toujours bon pour éviter l’eau stagnante.

Il convient de planter le jasmin au pied d’un treillage, d’une pergola ou de tout autre support lui permettant d’avoir un appui pour grimper.

Laurier :

Type Arbustelaurier
Hauteur : 1 à 3 m

Exposition : Ensoleillée
Sol : Ordinaire, bien drainé

Feuillage: persistant
Floraison : de juin à septembre

Attention à la toxicité de la plante: Le contact avec les mains et la bouche peut être dangereux pour la santé.

Le laurier rose doit être planté dans un sol bien drainé car tout excès d’eau entraîne le jaunissement et le brunissement du feuillage puis sa perte. En pleine terre, n’hésitez pas à mélanger le sol avec un peu de sable et à mettre des cailloux ou des billes d’argiles au fond du trou, cela facilite le drainage

Maladies et parasites chez le laurier rose :

Le laurier rose est sensible à certaines maladies et parasites, cela se caractérisant souvent par le jaunissement des feuilles ou des traces blanches.

Un bon arrosage et un bon apport d’engrais permet souvent de lui redonner de la vigueur et de lutter contre les maladies.

Un apport régulier de bouillie bordelaise permet de lutter préventivement contre la plupart des champignons.

Laurier rose qui a gelé :

  • Les lauriers roses résistent mal aux fortes gelées.
  • En cas de dessèchement des branches et du feuillage au printemps, supprimez les parties atteintes en coupant juste en dessous de ces dernières et votre laurier pourra normalement repartir.
  • certaines branches ont noircies durant l’hiver, il faut couper toute cette partie car elle ne repoussera pas.
  • Si l’ensemble du laurier rose est touché, il risque fort d’être condamné.

Multiplication du laurier rose :

Le bouturage des lauriers roses est la technique la plus facile et la plus rapide pour multiplier facilement vos lauriers roses.

On bouture traditionnellement le laurier rose en août mais il est tout à fait possible de s’y essayer dès le mois de juin ou juillet.

Plantation du laurier rose :

De préférence à l’automne ou au printemps, la plantation du laurier rose est une étape importante car elle assure le bon développement de l’arbuste.

Choisissez un endroit bien ensoleillé et plutôt abrité du vent. Mélangez la terre de votre jardin avec du terreau afin d’avoir un bon drainage et les éléments nutritifs nécessaire au laurier rose.

Un apport en engrais pour tomate ou potager est particulièrement adapté pour avoir une floraison abondante durant tout l’été.

> Plantation du laurier rose en pot ou en bac :

La culture du laurier rose en pot ou en bac est tout à fait possible et même recommandée dans les régions où il gèle l’hiver.

Comme en pleine terre, choisissez un endroit bien ensoleillé et abrité du vent.

  • Installez l’arbuste dans du terreau car, en pot, les racines se développeront mieux.
  • Le terreau apporte la garantie de garder l’eau le plus longtemps possible et d’avoir la matière organique nécessaire à son développement.
  • En été, n’hésitez pas à pailler le pied de vos lauriers roses pour maintenir un bon niveau d’humidité.
  • En hiver, rentrez votre arbuste dans un pièce lumineuse, fraîche mais où il ne gèle pas, comme une serre non chauffée.

Plus encore que pour les lauriers plantés en terre, la terre s’épuise plus vite en pot et l‘apport d’un engrais pour tomate est vivement conseillé pour assurer une floraison abondante.

Lavande :

Type : Arbuste, sous-arbrisseau
Hauteur : 20 à 80 cm
Exposition : Ensoleillée
Sol : Ordinaire, bien drainé
Feuillage : Persistant
Floraison : Juin à août

Plantation de la lavande :

Il est recommandé de planter à l’automne, mais vous pourrez sans problème la planter au printemps.

Réservez-lui un endroit bien ensoleillé et un sol bien drainé. Si votre terre est très argileuse, mélangez là avec du sable pour l’alléger.

Arrosage de la lavande :

La lavande doit être arrosée au début mais doit normalement pouvoir se développer ensuite sans arrosage. La lavande redoute l’excès d’humidité et doit donc être arrosée avec mesure pour ne pas asphyxier les racines. Arroser après la plantation lorsque la terre est sèche en surface. Arroser modérément sans inonder les racines.

Lewisia :

Couleur des fleurs: rose, rouge, jaune, orange

Exposition: soleil (attention à l'assèchement du sol), mi-ombre

Type de sol: ordinaire, bien drainé

Acidité du sol: neutre, Sol argileux Sol caillouteux Humus ou terreau

Humidité du sol: normal

Utilisation: rocaille, pot, muret

Hauteur: 20-30 cm

Largeur : 20-30 cm

Type de plante: plante grasse, fleur

Type de végétation: vivace

Type de feuillage: persistant

Rusticité: rustique, résistante au froid : ni son feuillage ni sa souche ne craignent le froid jusqu’à -15 °C.

Plantation, rempotage, semi : printemps, en mars, avril, mai

Mutiplication : semis (propagation naturelle), division de la touffe au printemps

Arrosage : moyen

Maladies et ravageurs: la pourriture, les pucerons, les limaces

Espèces, variétés intéressantes: Le genre comprend une vingtaine d'espèces
Lewisia cotyledon 'Alba' aux fleurs blanches

Période de floraison: avril, mai, juin, juillet, Aout

Les massifs printaniers en association par exemple avec des myosotis qui feront ressortir la couleur de ses fleurs.

Multiplication

Semez les graines arrivées à maturité en automne sous châssis froid ou laissez-les se propager sur place en pleine terre, vous aurez de belles surprises puisque les hybrides proposés dans le commerce donnent rarement des plantes identiques au pied mère par semis. En situation claire mais pas trop chaude.   

PlantationPlantation en terre humifère et riche, non calcaire et plutôt sèche (terreau pour plantes fleuries d’extérieur). Une situation surélevée est très favorable car elle garantit un bon drainage du pied de la plante.

Ménagez un lit de gravier ou de billes d'argile pour faciliter l'écoulement des eaux d'arrosage. Le substrat devra être composé à part égale de bon terreau, de sable de rivière et de compost.

Association possible avec d'autres plantes : Aubrieta, Dianthus alpinus et x boydii, Nierembergia, Phlox Douglasii Hybride

En pot, ajoutez un engrais liquide tous les 15 jours en période de croissance. une association avec des bulbes d’été ou des vivaces estivales rendra les pots attractifs sur une plus longue période.

Lila des Indes :

Famille : Lythracées
Type : Arbre ou arbuste
Hauteur : 3 à 5 m
Exposition : Ensoleillée et mi-ombre
Sol : Assez riche
Feuillage : Caduc
Floraison : Mai à octobre

Bouturage du lilas des Indes :

En fin d’été, le bouturage du lilas des Indes donne de très bons résultats.

  1. Sélectionner les tiges de 15 cm environ, semi-aoûtées et ne portant aucune fleur.
  2. Supprimer les feuilles du bas pour ne garder qu’une ou 2 paire(s) en bout de tige.
  3. Entailler légèrement la base sur 1/2 cm avec une lame saine et bien coupante.
  4. Tremper la bouture dans de l’hormone de bouturage.
  5. Planter la bouture dans un terreau spécial bouturage (ou un mélange de tourbe et de sable de rivière).
  6. Optez pour un bouturage à l’étouffée de manière à avoir une bonne hygrométrie.
  7. Placer vos boutures à la lumière mais sans soleil direct et à une bonne température (au moins 20°)
  8. Maintenir le substrat légèrement humide.
  9. En hiver, placer la bouture dans un lieu plus frais, idéalement autour de 10°.

N’anticipez pas la mise en terre, la période idéale étant à l’automne, un an après la mise en bouturage.

Semis de lilas des Indes :

Le semis du lagerstroemia est réputé assez facile si vous vous procurez des graines et peut avoir lieu au printemps ou à l’automne (évitez les semis d’été)

  1. Semis possible sous abri de 15°C à 20°C.
  2. Faire tremper les graines dans l’eau tiède pendant 24 h.
  3. Semer dans un terreau spécial bouturage sans trop enterrer les graines (1 cm maximum).
  4. Placer le semis à la lumière mais sans soleil direct à bonne température (autour de 20° mini).
  5. Maintenir le substrat légèrement humide.
  6. La germination a lieu 4 à 6 semaines après le semis.

Plantation du lilas des Indes :

Il est recommandé de planter le lilas des Indes à l’automne pour en favoriser l’enracinement, mais vous pourrez aussi le planter jusqu’au printemps, en évitant absolument les périodes de gel.

Dans les régions les plus froides on préfèrera ainsi une plantation au printemps alors qu’ailleurs on plante plutôt à l’automne, après la chute des feuilles.

> Préférez un endroit abrité du vent et surtout largement ensoleillé

Penser à arroser régulièrement la première année suivant la plantation.

Lilas :

Nom : Syringa vulgaris
Type : Arbuste
Hauteur : 2 à 5 m

Le lilas peut mesurer jusque 6 à 7 mètres de haut mais il atteint généralement 3 à 4 m.

Exposition : Ensoleillée et mi-ombre
Sol : Assez riche
Feuillage : Caduc
Floraison : Avril à juin

Maladies et parasites fréquents chez le lilas :

On voit ainsi certains champignons comme le mildiou poudreux ou des attaques de cochenilles l’été.

  1. Mildiou : lutte et traitement bio à trouver sur le site « jardinermalin »
  2. Cochenille : lutte et traitement bio à trouver sur le site « jardinermalin »

Le lilas est aussi victime de l’oïdium, généralement à la fin de l’été lorsque humidité se mêle avec la chaleur estivale.

  1. Oïdium : lutte et traitement bio à trouver sur le site « jardinermalin »

Enfin, parmi les ravageurs, les papillons de nuit représentent la principale menace pour le lilas.
 

Multiplication du lilas :

Le bouturage du lilas est la méthode la plus facile pour multiplier vos lilas.

Plantation du lilas :

Il est préférable de planter le lilas à l’automne pour favoriser l’enracinement.

Mais comme la plupart des arbustes achetés en conteneur, vous pourrez le planter tout au long de l’année à condition d’accentuer l’arrosage si vous décidez de planter au printemps ou durant l’été.

Le lilas apprécie les situations bien ensoleillées pour bien fleurir.

  • Un sol riche et bien drainé améliorera le développement du lilas et le renouvellement des fleurs.
  • Mélanger la terre de votre jardin avec du terreau.
  • L’apport d’un amendement du type fumier et algues favorisera la reprise et le développement de votre lilas.

Lupin :

Nom : Lupinus
Famille : Fabacées
Type : Vivace

Hauteur : 60 à 120 cm
Exposition : Ensoleillée et mi-ombre

Choisissez une endroit ensoleillé mais non brulant ou partiellement ombragé.
Sol : Peu calcaire

Floraison : Printemps-Eté

Le lupin a tendance à se multiplier tout seul lorsqu’il est planté, n’hésitez pas alors à couper quelques grappes pour en faire de magnifiques bouquets !

Plantation du lupin :

Il est recommandé de planter les lupins à l’automne ou au printemps en privilégiant la création de petites touffes de 3-4 pieds par m2.

  • La multiplication est facile par division de la touffe à l’automne. Il est même recommandé d’effectuer une division tous les 4 ou 5 ans pour rajeunir les touffes.

Lys :

Type : Fleur bulbeuse

Hauteur : 60 à 150 cm
Exposition : Ensoleillée et mi-ombre
Sol : Ordinaire à humide

Floraison : Juin à septembre

Ses grandes fleurs de couleur blanche, jaune, rouge, rose, mauve ou orange nous séduisent à chaque floraison alors qu’elle demande, au final, peu d’entretien et fait même preuve d’une grande résistance au froid puisqu’elle supporte, au jardin, des températures allant jusqu’à -20°C.

Si la plupart des lys sont caducs, le lys candidum est l’une des rares variétés persistantes, et donc à garder ses feuilles en hiver.

Le lys martagon Résultat de recherche d'images pour "le lys martagon"

Criocère du Lys, traitement et maladies du lys :

Afficher l'image d'origineLe lys est, comme beaucoup de plante, la proie de certains parasites comme les pucerons, les limaces ou encore les thrips.

Mais le parasite le plus fréquent et le plus redoutable chez le lys reste le criocère.

C’est un coléoptère rouge à pattes noires qui se délecte des feuilles et des fleurs de lys et qui peut causer de gros dégâts.

Meilleur traitement contre le criocère du lys :

Dès l’arrivée des premiers criocères, inspectez régulièrement les feuilles, notamment pour détecter les larves sous les feuilles.

Au plus vous vous y prendrez tôt, au plus vous aurez de chance de vous en débarrasser ou limiter son invasion.

  • Attraper les criocères à la main sans les laisser tomber
  • Détruire les larves dès que possible

Plantation du lys :

-La plantation du lys se fait de préférence au printemps mais peut aussi se faire à l’automne. Si le climat est doux l’hiver vous pourrez également planter un peu plus tard.

Évitez de planter vos bulbes de lys durant l’été car ils risqueraient de souffrir de la chaleur et du manque d’eau.

-Le choix de l’emplacement et la qualité de la terre a une grande importance dans la plantation des lys. C’est ce qui détermine la qualité de la floraison et la bonne croissance de la plante. Le lys aime les terres plutôt riches et bien drainées. C’est une plante qui redoute les terres calcaires. Une situation bien ensoleillée est indispensable pour la floraison. En cas de terre argileuse ou humide, suivez nos conseils pour palier au problème

-Le lys se plante environ 10-15 cm de profondeur. Respectez un espacement d’au moins 15 cm et faites des touffes de 4-5 bulbes.

Marguerite :

Nom : Leucanthemum vulgare ou Chrysanthemum leucanthemum
Type : Vivace
Hauteur : 20 à 80 cm
Exposition : Ensoleillée
Sol : Riche à ordinaire

Floraison : Juin à octobre

 

La marguerite est le nom que l’on donne à bon nombre de variétés et donc de formes et de couleur.

Mais la marguerite commune est une jolie petite plante herbacée que l’on trouve le plus souvent à l’état sauvage.

Les marguerites aiment à peu près tous les types de sol mais fleurissent beaucoup mieux en situation ensoleillée.

Multiplie les marguerites par division de la touffe en automne ou au printemps.

Pour les annuelles que vous allez semer les marguerites en avril. Effectuez un semis en place en prenant soin d’arroser régulièrement mais sans excès. Eclaircissez tous les 10/15 cm pour que les plantes restantes puissent se développer au mieux.

 

 

Muflier :

Type : Annuelle
Hauteur : 15 à 120 cm
Exposition : Soleil
Sol : Plutôt riche, bien drainé

Floraison : Juin à septembre/octobre

Egalement appelé gueule de Loup, on observe une multitude de couleurs. Le muflier peut aller du rose au jaune en passant par le violet, le pourpre, le blanc et le orange.

Si vos mufliers venaient à changer de couleur par rapport à leur couleur d’origine, cela est tout à fait normal.

Variétés de mufliers :

Parmi les variétés hautes, on appréciera ‘Madame Butterfly’ qui approche les 100 cm, ‘Grand loup’ et ‘Race précurseur’ qui les dépasse.

Parmi les variétés naines et demi-naines, on notera de belles variétés comme ‘Tom Pouce’ (20 cm), Black Pince’ (40 cm),  ‘Goupil’ (50 cm) et Race Sonnet (60 cm)

Plantation et semis du muflier :

Le muflier est une plante qui se sème toute seule d’année en année mais voici comment bien la planter ou la semer au départ.

Semis de mufliers :

Si vous souhaitez semer des graines de mufliers, commencez dès la fin de l’hiver pour une mise en place au printemps.

  • Semis sous abri ou en pépinière au mois de mars ou avril
  • Mise en terre au mois de mai, idéalement après tout risque de gelées

Planter le muflier :

Si vous achetez directement vos mufliers en godet, il est recommandé de les planter au printemps, vers le mois de mai pour une floraison en été.

Quelque soit le support de plantation, préférez un endroit ensoleillé pour une floraison optimale.

  • Le muflier aime les terres bien drainés
  • Maintenez le sol toujours légèrement humide, de la plantation jusqu’à la fin de la floraison.

Muguet :

Type : Vivace herbacée

Hauteur : 15 à 25 cm
Exposition : Mi-ombre, ombre
Sol : Riche, bien drainé et humifère

Plantation : Automne
Floraison : Avril-mai
Récolte : 1er mai !

Plantation du muguet :

Le muguet peut se planter à l’automne dans les régions aux hivers assez doux. Mais cela ne vous garantit absolument pas une floraison le 1er mai…

Vous pourrez également le planter au début du printemps, vers le mois de mars après les dernières gelées hivernales.

  • Planter les griffes de muguet en enterrant à peine les racines de manière à laisser dépasser le bourgeon
  • Le muguet ne pousse pas bien s’il est planté trop profondément
  • Planter le muguet par petit groupe pour un bel effet tapissant
  • Compter 15 à 20 griffes par m2

Si vous plantez votre muguet à l’ombre comme un sous-bois, vous verrez qu’il va se multiplier et inonder avantageusement cet espace.

  • Le muguet a besoin d’un sol riche et frais
  • Le muguet aime les sous-bois
  • Apporter du compost si besoin

Muscaris :

Type Bulbe de printemps
Hauteur : 15/20 cm
Exposition : Ensoleillée
Sol : Ordinaire

Floraison : Mars à mai

Jacinthe à grappes

Plantation du muscari :

Disposez-le en groupe important pour former de belles tâches de couleur, plantez les bulbes à l’automne.

  • Vous pouvez varier les expositions afin d’avoir des floraisons étalées
  • Préférez les situations ensoleillées ou partiellement ombragées
  • Le muscari se plante à une profondeur égale à 3 fois celle du bulbe
  • Il résiste à des températures très basse et même à la neige
  • En laissant les fleurs en place, elles se ressèment spontanément
  • Plantez ainsi plusieurs dizaines de bulbes au même endroit et vous créerez le meilleur effet.

Oeillet :

Type : Vivace, annuelle ou bisannuelle
Hauteur : 20 à 80 cm
Exposition : Ensoleillée et mi-ombre
Sol : Ordinaire

Floraison : Mai à septembre

Pour les œillets vivaces,

  • Le bouturage des œillets vivaces est facile à réaliser à partir du mois de mai.
  • On peut également les multiplier par division de la touffe à l’automne.
  • plantation à l’automne ou au printemps en prenant soin de respecter un espacement de 20/25 cm entre chaque plant.

Pour les œillets annuels,

  • procédez à un semis sous abri à partir du mois de mars, repiquez une fois en godet avant de mettre en place au printemps.
  • Vous pouvez semer directement en place à partir du mois d’avril-mai

Les œillets nains mignardises sont à diviser dès la fin de leur floraison qui s’étale de mai à juillet.

  • Sortez les touffes de terre en passant les dents d’une petite fourche sous les racines.
  • Saisissez-les fermement à pleines mains pour les séparer en plusieurs éclats avec feuilles et racines.
  • Replantez tous les 25 cm.

 

 

L’œillet d’Inde
Type : Annuelle
Hauteur : 20 à 90 cm
Exposition : Ensoleillée
Sol : Ordinaire

Floraison : Mai à septembre

 

C’est une plante qu’on aime aussi installer au potager près des tomates ou des rosiers pour lutter contre les pucerons ou les nématodes. Leur forte odeur est un répulsif naturel contre ces parasites du jardin.

 

En semis, effectuez une semi des œillets d’Inde sous abri à partir de février-mars et repiquez une fois courant avril avant de mettre en place au mois de mai.

 

La plantation des œillets d’Inde achetés en conteneur (pot vendus en jardinerie) se fait à partir des mois d’avril-mai. Mélangez la terre de votre jardin à du terreau spécial plantes fleuries et respectez une distance d’environ 20-30 cm entre chaque plant.

 

 

L’œillet de Chine ou dianthus chinensis orne

Type : Annuelle
Hauteur : 20 à 30 cm
Exposition : Ensoleillée et mi-ombre
Sol : Bien drainé, ordinaire

Semis : Février à avril
Floraison : Avril à octobre, l’une des annuelles fleurissant le plus longtemps.

 

Ses fleurs sont unies ou panachées et vont du blanc au rouge en passant par le rose, le violet ou encore le pourpre.

 

Les fleurs d’œillets de Chine sont sujettes à la rouille. Pour éviter cela, changez d’emplacement tous les ans.

 

Printemps/été/automne : pour l’œillet de Chine, coupez les fleurs fanées au fur et à mesure, cela stimule l’apparition de nouvelles fleurs et permet d’avoir une légère remontée en fin de saison.

Arroser uniquement en cas de sécheresse prolongée

Dès l’arrivée des premières gelées automnales, vos oeillets de Chine devrait dépérir et ne repousseront pas l’année suivant. Vous pouvez les arracher avant l’hiver.

 

Semer : L’œillet de Chine peut se semer sous abri dès le mois de février. Recouvrir les graines d’une très fine pellicule car elles ont aussi besoin de lumière pour germer.

  • La germination se fait à 18-20°
  • La levée a lieu au bout d’1 à 2 semaine(s)
  • Repiquez vos oeillets de Chine une fois en godet avant de mettre en place au mois de mai, après tout risque de gelée
  • Vous pouvez semer directement en place à partir du mois d’avril-mai si le climat de votre région le permet

A noter que vos oeillet de Chine auront besoin d’un ensoleillement suffisant pour fleurir, au moins 3 à 4 h par jour.

Pour la plantation d’oeillets de Chine achetés en godet, vous les mettrez en terre au printemps ou en fin d’été, ce sont les 2 périodes idéales de plantation.

  • Espacez vos oeillet de Chine de 25-30 cm pour leur laisser l’espace de se développer.

 

 

L’oeillet de poète ou oeillet barbatus

Type : Bisannuelle
Hauteur : 20 à 40 cm
Exposition : Ensoleillée et mi-ombre
Sol : Bien drainé, ordinaire

Semis : Mai à août
Floraison : Mai à septembre

 

Les fleurs d’œillets de poète sont sujettes à la rouille. Pour éviter cela, changez d’emplacement tous les ans.

 

Fin printemps/été : L’œillet de poète se sème pour une floraison l’année suivante.

  • Semer à la volée sans recouvrir les graines qui ont besoin de lumière
  • Arroser en pluie fine jusqu’à la levée sans inonder vos semis d’œillets de poètes
  • La levée a lieu en général 1 semaine après le semis
  • Repiquer l’œillet de poète à l’automne en extérieur en les espaçant d’une vingtaine de cm
  • Laisser vos œillets à l’extérieur durant l’hiver

A noter que vos œillets de poète auront besoin d’un ensoleillement suffisant pour fleurir, au moins 3 à 4 h par jour.

Septembre : Après la floraison de vos œillet, rabattez les feuilles jaunies et divisez les touffes pour multiplier vos plants ou les offrir.

Rajeunissez vos œillets

D’une manière générale, les œillets vivaces dégénèrent assez vite et fleurissent moins abondamment dès la troisième année de plantation.

Ornithogonale :

Type : Fleur, bulbeuse
Hauteur : 50 cm
Exposition : Ensoleillée, mi-ombre
Sol : ordinaire mais bien drainé
Feuillage : Caduc
Floraison : Mai à juillet

L’Ornithogale que l’on appelle aussi « asperge des bois » ou « dame de 11h » car ses fleurs s’épanouissent à cette heure-là.

Selon les variétés, on trouve des fleurs blanches et vertes mais aussi or ou cuivre.

Ainsi, nous retrouvons l’Ornithogalum arabicum, l’Ornithogalum nutans, ou encore l’Ornithogalum umbellatum.

 Résultat de recherche d'images pour "l’Ornithogalum dubium"l’Ornithogalum dubium 

Multiplication par division des bulbes au printemps

On peut aussi multiplier l’ornithogale en bouturant les écailles ou simplement la base des feuilles afin d’obtenir des bulbilles qui fleuriront deux ans après

Mais l’ornithogonale se multiplie aussi naturellement si le sol autour est biné correctement et de bonne qualité.

Plantation de l’ornithogonale :

Plantez les bulbes a partir du mois de mars en respectant une distance d’environ 10 cm entre chaque bulbe.

Plantez les bulbes à 5-6 cm de profondeur

Passiflore :

Type : Grimpante
Hauteur : 5 à 10 m
Exposition : Ensoleillée
Sol : Ordinaire mais bien drainé
Feuillage : Persistant
Floraison : Mai à octobre

Le genre passiflora compte plus de 500 espèces et toutes ne se cultivent pas de la même façon, ni sous le même climat.

> La passiflora caerulea. Elle est à la fois rustique, résiste à des températures proche de -10° et elle est extrêmement décorative. C’est celle que l’on rencontre le plus sous nos latitudes.

> La passiflore Edulis. Souvent cultivée en intérieur, sous serre ou véranda, elle est moins rustique car originaire des climats tropicaux d’Amérique Latine. Mais elle est comestible est largement utilisée en cuisine.

> Passiflora Purple Haze. Son colorie au mauve assez pâle et son délicat parfum en font une passiflore très appréciée des mateurs de fruits de la passion.

Multiplication de la passiflore :

On multiplie la passiflore

-par semis durant l’année en prenant soin de mettre à tremper les graines durant 24 h avant de les planter.

- par bouturage durant l’été, idéalement autour des mois de juin à septembre.

  • Le bouturage de la passiflore est relativement aisé.
  • Prélever l’été des boutures de 15 cm environ sur bois non fleuri de l’année.
  • Supprimer les paires de feuilles du bas pour ne garder que la plus haute.
  • Tremper éventuellement les boutures dans de la poudre d’hormone de bouturage.
  • Planter les boutures dans un terreau spécial semis, idéalement sous serre.
  • Vous augmenterez vos chances de succès en effectuant vos boutures dans un lieu chaud et humide.

Plantation de la passiflore :

Vous pouvez planter votre passiflore à l’automne ou au printemps mais hors période de gel et forte chaleur. C’est une plante qui est peu sensible à la nature du sol mais elle sera toujours mieux dans un sol riche et bien drainé.

Prévoir un arrosage régulier après la plantation, surtout si elle a lieu au printemps.

Le passiflore a besoin de former ses racines dans le sol la première année avant l’arrivée du froid.

Petunia :

Type : cultivé comme une annuelle mais vivace sous certaines latitudes. Million bells  sont des plantes annuelles semi-rustiques.
Hauteur : 15 à 50 cm
Exposition : Soleil ou mi-ombre
Sol : Plutôt riche, pas trop calcaire

Floraison : Mai à octobre

Le surfinia et Calibrachoa Million bells sont en fait des pétunias retombant. 

Les grands groupes de pétunias :

  • Le pétunia milliflora à petites fleurs
  • Le pétunia milliflora à fleurs moyennes
  • Le pétunia grandiflora est celui qui offre les plus grandes fleurs
  • Enfin, le pétunia retombant, idéal en suspension ou en couvre-sol

Maladies et parasites chez le pétunia :

Le pétunia est assez résistant à la plupart des maladies mais il peut être sujet aux attaques de pucerons et à l’appétit des limaces.

Semis des graines de pétunia en février/mars (surfinia) en terrine à l’intérieur de la maison. Pressez simplement les graines afin de les coller au terreau « spécial semis » sans les recouvrir. Arrosez régulièrement, mais sans excès pour garder l’humidité.
Lorsque les premières feuilles de vos surfinias sortent, repiquez-les en godet.

Planter les pétunias en pleine terre au printemps mais attendez la fin de toute gelée pour les mettre en place à l’extérieur. Préférez un endroit ensoleillé pour une floraison optimale mais pas brulant non plus. Dans tous les casévitez les zones trop ventées car il craint le vent et les courants d’air. Comptez environ 4 à 5 pieds par m2.

Mélangez la terre du jardin à du terreau.

Phlox mousse :

Type : vivace, odorant, attire abeilles et papillon.
Hauteur : couvre sol, 10-40 cm
Exposition : plein soleil
Sol : jardins rocailleux ou boisés et représente également un supplément opportun dans toutes bordures de fleurs.
Feuillage : permanent

Période de plantation : janvier à décembre
Floraison : avril, mai, juin

Fleur bleu, rose ou blanc

Cette jolie plante est facile à faire pousser et demande peut d’entretien, elle est indispensable dans un jardin.

Creeping Phlox Subulata « Phlox mousse Bleu Clair » elle offre de jolies fleurs violettes en forme d’étoile.

Phlox Paniculé :

Type : Vivace ou annuelle

Hauteur : 0,2 à 1 m
Exposition : Ensoleillée
Sol : Plutôt riche et bien drainé, terre humifère mais terre ordinaire ok.
Feuillage : Semi-persistant

Floraison : Avril à octobre

On compte 60 espèces de phlox. Quelques variétés connues comme le phlox de Drummond (annuel), Orange perfection, Amethyst, Tenor, Graf zeppelin, sont autant de formes et de couleurs qui viendront orner vos jardin ou votre terrasse.

Maladie et parasites qui touchent le phlox :

Les principaux parasites qui touchent le phlox sont les limaces et les escargots qui se délectent de son feuillage.

Le phlox peut aussi être touché par l’oïdium.

Multiplication du phlox vivace :

Le phlox vivace se multiplie facilement par division de la touffe à l’automne après que les tiges soient fanées.

Les phlox annuels : phlox de Drummond fleurissent exclusivement l’été. Il aime le soleil et les sols plutôt riche et bien drainé. Un arrosage régulier est nécessaire, surtout en période de sécheresse.

Semis de phlox annuels :

Le semis de phlox annuels est facile et rapide et a lieu directement au jardin.

  • Préférez un semis en place au printemps dans un mélange de terre de jardin et de terreau.
  • Maintenir le substrat légèrement humide en arrosant régulièrement.
  • Lorsque les phlox ont quelques feuilles, éclaircir tous les 20 cm dès la sortie des premières feuilles afin de laisser à la plante l’espace pour bien se développer.
  • Le phlox annuel convient particulièrement aux corbeilles, pots et jardinières.

Plantation du phlox vivace :

Comme pour le phlox annuel, le phlox vivace aime les sols plutôt riches.

  • La plantation du phlox a lieu de préférence à l’automne pour ceux qui fleurissent au printemps et au printemps pour ceux qui fleurissent à l’été.
  • Préférez les situations bien ensoleillées.
  • Mélanger la terre du jardin avec un bon terreau pour plantes fleuries.
  • Espacez chaque plant de 20 à 30 cm.
  • Arroser régulièrement.

Pivoine :

Type : Vivace
Hauteur : 50 à 200 cm
Exposition : Ensoleillée et mi-ombre
Sol : Plutôt riche et humide
Feuillage : Caduc
Floraison : Mai à juillet

Différentes variétés de pivoine

–      « Alba Plena » : à fleurs doubles, blanches.

–      « Rosea Plena » : à fleurs doubles, roses.

–      « Crimson Globe » : à fleurs rouges.

–      « James Crawford Weguelin » : à grandes fleurs grenat.

Maladies et parasites qui touchent la pivoine

– La verticilliose : entraîne le dépérissement des pivoines.

– Les larves de thrips (insectes) et les nématodes (vers) : ce sont de dangereux ravageurs.

Multiplier les pivoines :

La multiplication des pivoines se fait par division de la touffe et a lieu l’automne ou au début du printemps.

Ce geste est recommandé tous les 3 à 5 ans pour donner une nouvelle jeunesse à votre plante.

Les pivoines sont difficiles à déterrer : pensez à arroser abondamment  la veille si la terre est trop sèche.

  • Utilisez la fourche-bêche pour soulever les plantes.
  • Avec une lame bien affûtée, sectionnez les souches de manière à laisser sur chaque tronçon quatre ou cinq belles racines et trois ou quatre bourgeons.
  • Retournez une  terre drainée et allégée avec du sable puis fertilisée d’engrais organique (sang séché ou fumier bien décomposé) sur 40 cm de profondeur.
  • Installez vos pivoines dans un espace dégagé et ensoleillé, elles supportent mal la concurrence d’autres vivaces et encore moins celles d’arbustes.

Plantation de la pivoine :

Les pivoines son assez fragiles et demandent à être maniées avec précaution si vous devez les déplacer.

Il est recommandé de planter votre pivoine à l’automne en respectant une distance de 80 à 100 cm entre chaque plant.

-La plantation automnale permet de profiter de la floraison dès le printemps suivant.

Mais pour les sujets achetés en conteneur vous pouvez les planter jusqu’au printemps, hors période de gel ou de forte chaleur et en prenant soin d’arroser plus régulièrement la 1ère année.

-Afin d’enrichir la terre, apportez un amendement organique du type fumier et algues pour stimuler la floraison.

-Préférez un endroit ensoleillé mais pas trop chaud ou partiellement ombragé.

-La pivoine aime les sols bien drainés et tolère en général les terres ordinaires.

-Suivez nos conseils de plantation pour vos pivoines. (jardinermalin)

Les pivoines arbustives gardent leurs branches l’hiver sans dépasser 2 m de hauteur. Elles ont l’inconvénient de pousser beaucoup plus lentement que les pivoines herbacées. Certains hybrides donnent des fleurs énormes, de plus de 20 cm de diamètre !

La fleur de la pivoine arbustive est une des merveilles de la nature. Ses coloris délicats, sa corolle épanouie aux formes parfaites, son élégant feuillage la rendent digne d’un traitement de faveur dans votre jardin.

Sa longévité, son excellente résistance aux climats extrêmes sont de véritables atouts. Les pivoines arbustives se cultivent de préférence dans un lieu abrité du soleil direct et des fortes gelées.

Leur longévité est étonnante, dépassant souvent 50 ans. Le point de greffage des pivoines arbustives doit se trouver à 10 cm sous la surface du sol afin de provoquer un affranchissement (enracinement du porte-greffe) qui va générer une croissance plus vigoureuse.

Plantation de la pivoine arbustive

Plantez dans un sol frais, bien drainé. La présence de calcaire est acceptée, en revanche, les terres trop humides sont à déconseiller. Choisissez une exposition ensoleillée, mais sans chaleur excessive. Un apport de fumier composté ou d’un fertilisant organique à base de fumier et d’algues, au moment de la plantation, est très apprécié.

De croissance assez lente, la pivoine arbustive peut atteindre deux mètres de hauteur, un pied donnant son meilleur à partir de 7 à 8 ans. La taille est inutile si la plante se ramifie naturellement comme c’est généralement le cas. La taille d’entretien consiste simplement à équilibrer la ramure, à éliminer les parties mortes et à supprimer les fleurs fanées.

Multiplication par marcottage du pied. Peut le faire quand on veut mais sépare la marcotte du pied mère à l’automne car aura fait des racines d’ici là.

-Prendre une branche souple, la ployer e l’enfoncer un peu dans la terre après l’avoir incisée assez fortement pour ne pas que la fente se referme.

-La maintenir avec un crochet ou fil de fer solide pour qu’elle reste en place.

-Recouvrir de terreau et bien arroser.

Plumbago du cap :

Type : Arbuste
Hauteur : 1 à 2 m
Exposition : Ensoleillée
Sol : Ordinaire
Feuillage : Semi-persistant
Floraison : Mai à novembre

Si vous souhaitez en faire une plante grimpante, vous pouvez la palisser en la fixant au support car elle ne s’accroche pas toute seule.

Ennemi ou maladie qui touche le plumbago :

Assez résistants aux maladies, le plumbago subit néanmoins des attaques régulières de pucerons.

Plantation du plumbago :

Le plumbago se plante de préférence au printemps dans un endroit bien ensoleillé.

En dehors de cette période évitez les fortes chaleurs pour planter votre plumbago.

  • Un mélange de terreau et de terre de jardin est nécessaire
  • Un arrosage régulier après la plantation est nécessaire
  • Suivez nos conseils de plantation des arbustes.

Pommier du japon :


Type : Arbuste
Hauteur : 1 à 2 m
Exposition : Ensoleillée et mi-ombre
Sol : Ordinaire
Feuillage : Caduc
Floraison : Février à mai

Le cognassier du Japon est un arbuste assez résistant au froid et au gel puisqu’il résiste à des températures de l’ordre de -15°

Après la floraison viennent des fruits particulièrement intéressants pour leur parfum très odorant. Les fruits du cognassier du Japon ne sont pas très bons à consommer crus car ils sont très astringents. Mais on peut les cuirs et en faire de délicieuse gelées par exemple. (Voir recette sur internet)

Multiplier un cognassier du Japon :

Pour le semis il s’effectue à l’automne ou au printemps avec les graines que vous aurez extraies des fruits.

Pour le greffage, il se fait en écusson durant l’été.

Enfin, le bouturage est la technique la plus simple et rapide pour multiplier le cognassier du Japon.

Plantation du cognassier du Japon :

Pour la plantation du cognassier du Japon, préférez un endroit légèrement ensoleillé mais en évitant le soleil brûlant.

Le cognassier du Japon est un arbuste facile qui s’adapte à tous les types de sols mais aussi à tous les climats.

Un mélange de terre de jardin et de terreau plantation est recommandé lors de la plantation.

Pourpier d'ornement :

Type : Vivace, succulente

Hauteur : 15-20 cm
Exposition : Ensoleillée, il lui faut bcp de soleil pour fleurir.
Sol : Bien drainé

Feuillage : Persistant
Sa rusticité est assez bonne avec une résistance au gel de l’ordre de -10°.

Floraison : Juin à octobre

Notons tout de même qu’il existe plus de 120 espèces de delosperma et certaines proposent des floraisons de couleur différente.

Parmi ces espèces nous avons le delosperma crassuloides avec ses fleurs blanches ou encore le delosperma echinatum et ses fleurs jaunes

Plantation du delosperma cooperi :

Le Delosperma cooperi se plante indifféremment, à l’automne ou au printemps.

  • Préférez une situation bien ensoleillée ou partiellement ombragée aux heures les plus chaudes
  • Le sol n’est pas trop important même si cette plante préfère lorsque la terre est bien drainée

C’est une plante qui n’est jamais aussi jolie que lorsqu’elle forme un effet tapissant, comme couvre sol ou le long d’un talus

  • Planter 4 ou 5 delosperma cooperi par m2
  • Arroser généreusement après la plantation

Primevère :

Type : Vivace
Hauteur : 10 à 50 cm selon espèces

Exposition : Ensoleillée, mi-ombre et ombre
Sol : Plutôt riche, bien drainé et frais
Floraison : octobre à avril ou février à septembre

 

Les primevères sont des vivaces que l’on apprécie particulièrement pour leur floraison automnale, hivernale et printanière et l’éclat de leurs couleurs.

Semis pour les primevères achetées en graine :

En graine, la primevère se sème à partir du mois de mai pour une mise en place à l’automne.

Effectuez dans ce cas un semis en terrine et repiquez 1 mois plus tard toujours en terrine avant de repiquer un mois plus tard en godet.

Mettez en place à partir d’octobre.

A chacune de ces étapes, arrosez régulièrement mais sans excès afin de maintenir le terreau humide.

Primevère achetée en pot ou en godet :

Plantez d’octobre à mars dans un mélange de terre et de terreau.

Vous pouvez également faire un apport en amendement organique du type fumier et algues.

Arrosez régulièrement au début s’il ne pleut pas.

L’apport d’amendement à la plantation favorisera le développement de la plante et la floraison.

Renoncules :

Type : Tubéreuse
Plante herbacée, annuelle ou vivace assez rustique puisqu’elle résiste à des températures de l’ordre de -10°.

Hauteur : 40 à 60 cm
Exposition : Mi-ombre
Sol : Ordinaire, bien drainé

Floraison : Avril à juin

Jolies fleurs charnues et colorées, blanc, rose, rouge, mauve ou encore vert.

Plantation de la renoncule :

La renoncule est une fleur à bulbe qui aime le soleil pour bien fleurir mais qui redoute les situations trop brulantes.

  • La renoncule aime les sols riches en humus et bien drainés
  • Une situation ensoleillée ou, mieux, partiellement ombragée lui convient parfaitement
  • Trempez les griffes quelques heures dans l’eau avant la plantation

Les bulbes se plantent au mois de février-mars à 5/6 cm de profondeur.

  • Plus il fait froid dans votre région et plus il faudra attendre pour planter.
  • Respectez une distance de 10 cm entre chaque bulbe et arrosez ensuite.

Rhododendrons :

Type : Arbuste
Hauteur : 0,5 à 5 m
Exposition : Mi-ombre et ombre
Sol : Acide, terre de bruyère
Feuillage : Persistant
Floraison : Avril-mai

Les feuilles et les bourgeons du rhododendron brunissent :

Ce phénomène est souvent dû au fait que le sol est mal drainé et, donc, que l’eau stagne au niveau des racines.

  • Le rhododendron ne doit jamais avoir les pieds dans l’eau et l’eau doit vite s’évacuer
  • Pour cela il est judicieux de mélanger la terre avec un peu de sable et, surtout, de poser un lit de billes d’argile ou de cailloux au fond du trou pour permettre à l’eau de s’évacuer vers le fond

Le rhododendron supporte ainsi mieux les gelées que l’excès d’eau dans le sol…

Les feuilles se décolorent et jaunissent :

Cela est généralement dû à une terre trop calcaire et provoque ce qu’on appelle la chlorose du rhododendron.

  • L’apport de terre de bruyère en surfaçage est recommandé.
  • Un complément d’engrais pour plantes de terre de bruyère devrait aussi permettre de venir à bout de la chlorose.

Maladies et parasites chez le rhododendron :

Le rhododendron est un arbuste qui résiste bien aux maladies lorsqu’il est bien installé, bien enraciné, et lorsque les conditions de culture lui sont favorables.

En revanche, en cas d’excès d’humidité ou de chaleur ou lorsqu’il n’a pas été planté correctement, il est plus sensible à divers maladies que voici :

Rhododendron qui dépérit, paraît triste et rabougri :

C’est l’une des maladies les plus fréquentes chez le rhododendron et il est souvent trop tard lorsqu’on s’en aperçoit.

  • C’est en général causé par un champignon qui s’appelle le phytophthora cinnamomi. C’est une attaque sévère du rhododendron qui peut causer sa perte.
  • Il faut alors traiter rapidement en supprimant et en détruisant les parties atteintes mais les chances de survie sont faibles.
  • Traiter ensuite avec un fongicide systémique, seul solution efficace contre ce champignon.

Des excroissances se forment sur les feuilles, un peu comme des cloques :

  • Bien que pas trop grave en général, ce champignon du nom de Exobasidium vaccinii est aussi appelé la galle de la feuille.
  • En général, le seul fait de retirer les feuilles présentant la galle suffit.
  •  

Multiplication du rhododendron :

La technique la plus simple et la plus rapide pour multiplier le rhododendron est le bouturage.

La période pour bouturer le rhododendron se fait durant tout l’été.

  • Prélever vos boutures de 15-20 cm sur des tiges non fleuries.
  • Supprimer les feuilles du bas pour ne garder qu’1 ou 2 paires de feuilles en haut de la tige.
  • Tremper éventuellement la base de la bouture dans de l’hormone de bouturage.
  • Planter vos boutures dans des godets remplis de terreau pour bouturage.
  • Maintenez le substrat humide et les boutures à la lumière mais sans soleil direct.

Plantation du rhododendron :

L’une des choses les plus importantes dans la plantation du rhododendron c’est qu’il a besoin de terre de bruyère et d’un sol bien drainé.

Si vous avez une terre calcaire, il vaut mieux creuser un trou de taille plus importante et d’y mettre le maximum de terre de bruyère. 

Le rhododendron tolère l’ombre, la mi-ombre et même le soleil même si il redoute les situations trop brulantes.

  • Il est recommandé de planter les rhododendrons à l’automne.
    Plantation tolérée au printemps ou en hiver mais en dehors des périodes de gel.
    Si vous souhaitez planter l’été, prévoyez d’arroser régulièrement au début.
  • Choisissez de préférence un endroit partiellement ombragé ou ensoleillé mais jamais brûlant
  • Évitez à tout prix les zones régulièrement inondées car cet arbuste craint l’eau stagnante.

Rose trémière :

Type : Vivace
Hauteur : 120 à 250 cm
Exposition : Ensoleillée
Sol : Ordinaire

Floraison : Juin à septembre

La rose trémière a depuis toujours des vertus médicinales reconnues pour ses bienfaits apaisants. Les fleurs de roses trémières sont parfaitement comestibles et se consomment aussi bien crues, en salades, qu’en infusion pour en faire des tisanes.

Maladies et parasites qui touchent la rose trémière :

-C’est une plante qui craint principalement la rouille, un champignon qui donne des taches de couleur rouille orangée sur les feuilles (Pustule orange brun ou jaune sous les feuilles).

  • La rouille se développe surtout au printemps et en été lorsque le temps est plutôt humide.
  • Les feuilles se tachent et finissent par brunir et tomber.
  • La rose trémière peut dépérir après une attaque de rouille.
  • Un traitement préventif à base de bouillie bordelaise au printemps est alors indispensable.
  • En curatif, seul une pulvérisation de traitement contre les maladies du rosier peut venir à bout de la rouille.

-La rose trémière est sujet aux attaques de pucerons.

Semis de rose trémière :

Il est recommandé de la semer la rose trémière au printemps et en été dans un mélange de terre du jardin et de terreau. Sinon peuvent se ressemer toutes seules.

  • Les roses trémières aiment les bordures, les pieds de murets.
  • Respectez une distance d’au moins 30 cm entre chaque graine.
  • Semer 2 à 3 graines par emplacement en avril.
  • Arroser en pluie fine régulièrement de manière à maintenir le sol légèrement humide.
  • La floraison a lieu en général l’année suivant le semis.

Vous pourrez multiplier vos roses trémières par semis en place. 

Bien planter la rose trémière :

  • La plantation se fait de préférence au printemps.
  • Prévoir un espacement d’au moins 30 cm entre chaque plant pour leur laisser la place de se développer.
  • Arroser régulièrement durant la 1ère année après la plantation
  • Tuteurer les roses trémières plantées en plein vent pour éviter qu’elles ne plient.

Rosier :

Maladies et traitements des rosiers

Traiter bio les rosiers

Les traitements préventifs bio permettent de limiter les risques de maladies en fortifiant les plantes.

Ils sont particulièrement indiqués par temps orageux, lourd et humide, pour éviter les maladies cryptogamiques comme la rouillemarsonia ou oïdium.

Pulvérisez vos rosiers avec un purin d’ortie, de consoude, de prêle ou des extraits d’algues marines.

Des soins réguliers et souvent naturels permettent d’éradiquer ou de prévenir de nombreuses maladies et parasites chez le rosier.

Les pucerons chez le rosier : principal parasite qui vient perturber la croissance et souvent la floraison du rosier.

-En consommant les larves de pucerons, la coccinelle participe naturellement à la lutte contre les pucerons. Cette méthode est de plus en plus utilisée par les professionnels des espaces verts et elle est 100% bio.

-Le purin d’orties ou de fougères :

C’est un excellent moyen de lutter contre les pucerons de manière 100% bio.

-L’eau savonneuse :

A base de savon noir ou savon de Marseille, fondu dans de l’eau et vaporisé sur la plante, le savon empêche les pucerons d’adhérer aux feuilles. (On fait ainsi fondre 150 gr de savon rapé et 1 cs d’huile dans 1 litre d’eau que l’on pulvérise ensuite sur les plantes.)

La rouille du rosier :

C’est le champignon le plus courant chez le rosier.

Il prend la forme de pustules de couleur orange/rouille sous les feuilles donnant des petites auréoles jaune-rouge/brunâtre sur le dessus de la feuille

Des produits de traitement efficaces souvent vendus contre les maladies des rosiers peuvent être utilisés sur l’ensemble des végétaux.

  • Il s’agit d’un fongicide qui s’utilise aussi bien en préventif qu’en curatif.
  • Dès l’apparition des premiers signes, il est impératif de supprimer toutes les feuilles touchées et de les brûler.
  • Taillez bien vos rosiers et laissez-leur de l’espace pour laisser respirer le feuillage

La chlorose du rosier :

C’est un des problèmes majeurs qui touche le rosier et qui se traduit par un jaunissement des feuilles, consécutif à une décoloration du feuillage.

La chlorose du rosier est liée au sol, souvent trop pauvre, lourd et calcaire qui empêche à l’arbuste de puiser dans la terre le fer dont il a besoin.

-Apportez un bon compost à la plantation

Chaque hiver, enfouissez du fumier de cheval dans le sol.

-Si la maladie est là, il existe des traitements anti chlorose vendu dans le commerce qui permettent au rosier d’assimiler le fer dont il a besoin

Oïdium et rosier :

Également appelé maladie du blanc, l’oïdium est un champignon qui prend la forme d’un feutre blanc formant une fine pellicule sur les feuilles et sur les tiges.

Il se développe particulièrement lorsque les conditions climatiques sont chaudes et humides

Les mois les plus propices à son développement sont les mois d’avril- mai lorsque les températures remontent et que l’humidité des mois de mars/avril est encore très présente.

On le retrouve également au début de l’automne, lorsque les nuits se rallongent et l’humidité stagne de nouveau.

  • Aérez bien vos rosiers afin d’éviter que l’humidité ne stagne.
  • L’oïdium se propage lorsque les rosiers sont trop serrés entre eux et/ou que le feuillage ne respire pas…
  • Supprimez immédiatement les parties touchées.
  • Brûlez les feuilles et les parties infestées de la plante.
  • Évitez les arrosages excessifs.
  • Pulvérisez éventuellement un fongicide
  • Mélangez 1/2 litre de lait à 4,5 litres d’eau (total 5L) et pulvérisez toutes les semaines jusqu’à disparition totale !

Taches noires sur feuilles de rosier, la marsonia :

Lorsque votre rosier présente des tâches noires sur ses feuilles, c’est sans doute qu’il est atteint de la maladie des taches noires, la Marsonia.

Les feuilles jaunissent et des points noirs puis des taches apparaissent sur tout le feuillage.

Comme la plupart des champignons, la chaleur conjuguée à l’humidité favorise son développement.

  • Dès l’apparition de la maladie, supprimez et éliminez toutes les parties atteintes.
  • La maladie peut rester d’une année sur l’autre si tout ne disparaît pas.
  • Nettoyez également tous vos outils de taille (sécateur, coupe-branche, etc…) utilisés sur votre rosier malade
  • N’arrosez pas le feuillage
  • Pulvérisez du purin d’orties ou de prêle
  • Pulvérisez également de la bouillie bordelaise en préventif dès le bourgeonnement puis renouvelez lorsque chaleur et humidité réapparaissent

Notons qu’il existe aujourd’hui des variétés de rosiers résistantes au Marsonia.

Bouturage des rosiers :

Le bouturage d’un rosier est facile à réaliser, économique et procure une grande satisfaction lorsque le nouveau rosier se développe.

Période pour bouturer un rosier :

Le meilleur moment commence au milieu du mois d’août et s’étale jusqu’à la fin du mois de novembre.

Vous pourrez néanmoins vous essayer au bouturage durant une grande partie de l’été, si les chances de succès sont moins importantes, elles sont réelles.

Technique pour bien bouturer un rosier :

> Sélectionnez une belle tige de votre rosier, droite et vigoureuse, ayant poussé durant l’année.
Elle doit comporter au moins 3 yeux et 1 bourgeon naissant.
Vous pouvez en couper plusieurs, cela augmentera vos chances de succès

> Conservez seulement la partie centrale de la tige (environ 15 cm) en supprimant la tête que vous couperez juste au-dessus d’une paire de feuilles

> Retirez délicatement toutes les feuilles, en ne conservant que les 2 feuilles du haut

> Supprimez les épines de la partie qui sera en terre (environ 1/3 de la tige).

> Trempez cette partie dans l’eau durant quelques minutes puis dans un mélange appelé hormone de bouturage qui se trouve en jardinerie.
Si l’hormone de bouturage n’est pas indispensable, elle améliore les chances de succès pour votre bouture.

> Plantez cette (ou ces) bouture(s) dans un pot rempli de terreau spécial bouturage ou dans un mélange de terreau et de sable.

> S’il y en a plusieurs, respectez un espace de 5 à 10 cm entre chaque bouture.

Tuteurez chaque bouture pour lui permettre de bien rester debout.

> Arrosez régulièrement, mais pas trop afin de ne pas inonder les racines naissantes

  • Gardez vos boutures dans un endroit sec, frais et aéré.
  • Évitez le soleil direct et privilégiez la mi-ombre avec une bonne luminosité

Vous pourrez les mettre en pleine terre au printemps prochain.

Choisir des variétés de rosiers résistantes

Dans la grande famille des rosiers, certaines variétés sont plus rustiques que d’autres. C’est le cas de la plupart des rosiers botaniques et anciens. Les premiers sont proches des rosiers sauvages, ils sont très résistants, possèdent des fleurs charmantes et se couvrent de fruits comestibles en automne. Essayez la rose gallica, par exemple.

Les rosiers anciens sont des hybrides de variétés botaniques comme la rose gallique, la rose de Damas, la rose centifolia, etc. Ils prennent la forme d’un arbuste au port lâche. Leur culture est très facile, la taille est similaire à celle d’un arbuste. Les rosiers lianes, qui peuvent grimper jusqu’à dix mètres de haut, sont une autre option.

Choisissez des rosiers de qualité, de préférence à racines nues, que vous planterez pendant leur période de dormance, de novembre à mars.

Plantation des rosiers : Choisissez des rosiers de qualité, de préférence à racines nues, que vous planterez pendant leur période de dormance, de novembre à mars. Soigner la plantation est important pour favoriser une bonne reprise. Plantez vos rosiers dans un trou profond et large de 40 cm, afin de permettre un bon étalement des racines. Veillez à retirer pierres et mauvaises herbes du sol.

Avant la plantation, rabattez les racines et les bois du plant à 30 cm. Pralinez les racines dans un mélange d’un tiers de terre, un tiers de compost bien décomposé et un tiers d’eau de pluie.

Respectez les distances de plantation propres à chaque espèce (au moins 80 cm) : les rosiers ont besoin d’air et de soleil pour bien se développer.

Santoline argenté :

Type : Arbuste, sous-arbrisseau
Hauteur : 50/60 cm
Exposition : Ensoleillée
Sol : Ordinaire, terres rocailleuses, pauvres ou arides
Feuillage : Persistant
Floraison : Juin à août

Plantation de la santoline :

  • Planter de préférence à l’automne mais une plantation au printemps est aussi possible.
  • Choisir un endroit bien ensoleillé
  • La santoline tolère la mi-ombre dans les zones au climat assez chaud

Sauje :

Type : Vivace ou annuelle
Hauteur : 30 à 120 cm
Exposition : Ensoleillée
Sol : Léger, bien drainé
Floraison : mai à octobre
Récolte : Toute l’année

La sauge est un plante aux nombreuses espèces, plus de 900, que l’on trouve aussi bien sous forme annuelle, bisannuelle, vivace ou encore arbustive.

Tournons-nous vers la culture de la sauge officinale, la plus courante sous nos climats.

Variétés de sauges intéressantes :

–      « Salvia Icterina » : à feuilles panachées de jaune.

–      « Salvia Tricolor » : à feuilles pourpres panachées de blanc.

–      « Salvia Purpurea » : à feuilles pourpres.

Il existe d’autres sauges comestibles, comme la sauge sclarée (Salvia sclarea)

Maladies qui touchent la sauge :

Très résistante à la plupart des maladies, la sauge a plutôt un effet répulsif contre certains insectes et maladies qui touchent les plantes potagères.

La sauge serait également un bon répulsif contre les rongeurs.

  • L’odeur de la sauge fait fuir les parasites qui envahissent le potager.
  • Elle a tendance à repousser l’altise, chez le navet par exemple.
  • Son odeur dérangerait également les limaces et les escargots.
  • Elle permet enfin de lutter contre le ver du chou et le mildiou de la pomme de terre (100g de feuilles/litre d’eau en pulvérisation)

En semis, semez les sauges annuelles au mois de mars sous abri. Endroit bien ensoleillé.

Plantation de la sauge :

Vous pouvez planter la sauge à partir d’octobre jusqu’au mois de mai-juin en respectant une distance de 25 à 30 cm entre chaque plante.

Évitez de planter la sauge l’été durant les fortes chaleurs car elle pourrait subir un fort stress et ne pas s’en remettre.

  • La sauge aime le plein soleil mais tolère la mi-ombre
  • Elle aime les sols bien drainés, même pauvre
  • C’est au soleil que la sauge donne le meilleur d’elle-même en termes d’arômes

Sedum :

Type : Vivace, plante grasse
Hauteur : 50 cm
Exposition : Ensoleillée ou mi-ombre
Sol : Ordinaire
Feuillage : Caduc
Floraison : Août à octobre

L’orpin est l’un des sedums les plus courants et s’adapte parfaitement à tout type de climat ou de sols. Ils attirent les papillons.
Multiplication par divison de la touffe au printemps.

Plantation de l’orpin, sedum spectabile : Indifféremment, du printemps à l’automne.

Seringat :

Type : Arbuste
Hauteur : 1 à 3 m
Exposition : Ensoleillée et mi-ombre
Sol : Ordinaire
Feuillage : Caduc
Floraison : Juin

 

Parmi les variétés intéressantes de seringat :

  • Philadelphus ‘burfordensis’ : Fleurs blanches et parfumées en juin-juillet
  • Philadelphus coronarius : Floraison blanc-crème très parfumée en juin
  • Philadelphus purpureomaculatus ‘Belle étoile’ : Fleur blanche et tache rouge au centre
  • Philadelphus virginalis ‘Natchez’ : Grande fleur blanche et fruitée

 

Insectes, parasites et maladies du seringat :

Le seringat n’est pas souvent malade et particulièrement résistant à la plupart des champignons et maladies.

Il peut en revanche être infesté de parasites comme les pucerons et les cochenilles.

Multiplier un seringat, technique et période :

Le seringat peut se multiplier facilement par bouturage, c’est même la meilleure manière d’obtenir de nouveaux seringats.

  • Multiplication par bouturage à bois sec au mois de février.
  • Multiplication par bouturage sur jeunes pousses au printemps et jusqu’en juin.

Plantation du seringat :

Il est recommandé de planter votre seringat à l’automne mais on peut aussi le planter au printemps à condition d’arroser régulièrement la première année suivant la plantation.

  • Choisissez un endroit plutôt ensoleillé mais pas trop brûlant.
  • Le seringat tolère même une ombre légère, surtout dans les régions chaudes.
  • Il aime les terres légères et bien drainées et redoute les terres gorgées d’eau.

Solidago altissima/v :

Plante à fleurs jaune qui fleurit à la fin de l'été.

Arrosage : normal
Attribut : mellifère
Composition du sol : normal
Couleur fleur : jaune
Densité de plantation : 6 m²
Exposition : soleil, mi-ombre
Feuillage : caduc
Feuillage décoratif : non
Hauteur à maturité : 0, 7 m
Humidité du sol : normal
Largeur à maturité : 0, 5 m
Niveau de soin : facile
PH du sol : neutre
Période de floraison : juillet à septembre
Période de plantation : toute l'année hors gel
Rusticité : rustique
Saison d'intérêt : été, automne
Température minimale : -30°C
Utilisation en jardin : massif

Soucis :

Type : Annuelle

Hauteur : 50 à 70 cm selon les espèces
Exposition : Ensoleillée, mi-ombre
Sol : Ordinaire, plutôt léger et bien drainé

Floraison : Avril à novembre

Il existe un grand nombre d’espèces et de variétés qui offrent de superbes inflorescences aux tons jaunes et orangées.

Le souci a aussi la particularité de chasser bon nombre d’insectes qui sont des parasites au jardin et au potager comme les pucerons.

On aime ainsi semer quelques graines de souci au coeur du potager afin de protéger les légumes contre les parasites.

On retiendra enfin que le souci est l’une des fleurs les plus faciles à cultiver mais aussi parmi les plus florifères du printemps à l’automne.

Semis de souci :

Au printemps, dès le milieu du mois de mars pour les climats doux et à partir d’avril dans les régions plus au nord

  • Le semis a lieu directement en place.
  • Choisissez un endroit bien ensoleillé mais non brûlant.
  • Recouvrir le semis en émiettant une fine couche de terreau.
  • Arroser régulièrement de manière à maintenir le sol légèrement humide.
  • Une fois les plantules bien formés, éclaircir pour ne garder que les plus vigoureux tous les 25-30 cm
  • Une terre ordinaire de jardin mélangée à du terreau est idéale.
  • Évitez les sols trop lourds et trop compacts qui maintiennent l’humidité au détriment de la plante.
  • Pour en faire un beau couvre-sol, prévoyez environ 8-9 pieds par m2.

Stipa tenuifolia :

Type : Vivace, graminée
Hauteur : 50 cm
Exposition : Ensoleillée
Sol : Ordinaire, bien drainé (redoute sol trop humide)
Feuillage : Persistant

Floraison : mai à octobre

Le stipa tenuifolia que l’on surnomme également cheveux d’ange

Multiplication par division de la touffe à l’automne.

Plantation du stipa tenuifolia :

Indifféremment, au printemps ou à l’automne dans un sol bien drainé.

Choisissez un endroit bien ensoleillé et préférez une situation au-devant d’un massif afin de profiter pleinement de ses superbes épis.

  • Le stipa tenuifolia est rustique et résiste aux températures allant jusqu’à -10°
  • Les cheveux d’anges préfèrent les sols pauvres que trop riches

Tulipe :

Type : Bulbe de printemps

Hauteur: 20 à 75 cm
Sol : Bien drainé

Exposition : Ensoleillée
Floraison : Mars à mai

Tulipe en pot :

La tulipe est une plante qui s’adapte particulièrement bien à la culture en pot.

  1. A l’automne, planter 3-4 bulbes de tulipe par pot puis couvrir de terreau sur 10 cm environ.
  2. Laisser vos pots en extérieur l’hiver, sauf en cas de climat très rude où il faudra les mettre au frais mais à l’abri des fortes gelées.
  3. Au printemps, sortir les pots en terrasse et arroser s’il ne pleut pas.
  4. En fin de floraison, attendre que les feuilles jaunissent avant de couper le feuillage.
  5. Sortir les bulbes jusqu’à l’automne dans un lieu frais et sec avant de les replanter ou les laisser dans le pot.

Valériane :

Type : Vivace
Hauteur : 60 à 100 cm
Exposition : Ensoleillée
Sol : Ordinaire, voire pauvre

Floraison : Mai à septembre

 

Maladies et parasites qui touchent la valériane :

Très facile d’entretien, la valériane ne redoute quasiment aucune maladie ni parasite.

Si vous constatez en revanche une couche ou un duvet blanchâtre sur les feuilles, il s’agit sans doute de l’oïdium.

Multiplier de la valériane :

La valériane est une plante qui se multiplie naturellement par semis mais on peut aussi diviser la touffe à l’automne.

Semis de valériane des jardins :

Le semis de valériane des jardins a lieu dès la fin de l’hiver sous abri ou au printemps en pleine terre, après tout risque de gel.

La valériane a besoin de soleil pour se développer et pour fleurir.

Si vous semez directement en pleine terre,

  • Ameublir le sol pour rendre la terre plus légère
  • Semer à la volée
  • Éclaircir après l’apparition des premières feuilles pour ne garder que les plants les plus vigoureux tous les 30 à 40 cm
  • Arroser régulièrement en pluie fine.

Plantation de la valériane :

Il est recommandé de planter la valériane au printemps ou à l’automne en respectant une distance de 30 cm entre chaque plant.

Si vous plantez la valériane au printemps, il faudra penser à arroser un peu plus au début.

  • Inutile d’ajouter du terreau car les besoins de la valériane sont limités.
  • La valériane pousse dans tous types de sols, même parfois dans les murets, entre les pierres où elle vient se nicher.

Véronique :

Type : Arbuste
Hauteur : 30 à 150 cm
Exposition : Ensoleillée et mi-ombre (véronique bleu ne sont elles pas à l’ombre totale ??)
Sol : Ordinaire
Feuillage : Persistant
Floraison : Mars à novembre selon les variétés

Les très jolis épis rose-pourpre, bleu ou blanc selon les espèces, restent en place et continueront à orner les belles feuilles vert-foncé pendant une bonne partie de l’hiver.

Parmi les variétés de Véroniques arbustives, notons : 

  • Hebe andersonii : Variété la plus courantes, elle a de très beaux épis de fleurs violettes.
  • Hebe vernicosa : C’est une variété à fleurs blanches et dont les feuilles sont plus petites.
  • Hebe pinguifolia : Encore une variété à fleurs blanches, elle fleurit au début de l’été.

Multiplication de la Véronique arbustive :

La technique la plus rapide et la plus simple pour multiplier votre Véronique arbustive est le bouturage.

  • Le bouturage de la Véronique arbustive a lieu en fin d’été.
  • Prélever les boutures sur des tiges semi-aoûtées, c’est à dire des pousses de l’année n’ayant pas encore totalement durcies.
  • Supprimer les feuilles du bas pour ne garder qu’un ou 2 étages en tête.
  • Tremper la base dans de la poudre d’hormones de bouturage.
  • Placer vos boutures dans un terreau spécial bouturage, à la lumière mais sans soleil direct.
  • Maintenez le substrat humide et protégez les boutures en hiver en les mettant à l’abri du gel.

Plantation de la véronique arbustive :

Préférez une plantation de la Véronique arbustive à l’automne pour favoriser l’enracinement avant l’hiver et une meilleure reprise au printemps suivant.

Une plantation en dehors de la période automnale est tout à fait possible pour les sujets achetés en pot ou conteneur.

  • Pour la plantation, évitez les périodes de gel l’hiver et de fortes chaleurs l’été.
  • Arrosez régulièrement si vous plantez au printemps ou au début de l’été.

Choisissez toujours un endroit ensoleillé et abrité car la véronique arbustive craint les fortes gelées.

La véronique x 'Wiri Joy' : La floraison est rose, en gros épis.
Exposition : soleil, mi-ombre
Feuillage : persistant vert foncé, lancéolées et luisant
Hauteur à maturité : 1 m
Humidité du sol : normal
Largeur à maturité : 1 m
Niveau de soin : facile
PH du sol : neutre mais fraîche à l’abri du vent
Période de floraison : août à octobre
Période de plantation : toute l'année hors gel
Rusticité : semi-rustique
Saison d'intérêt : automne
Température minimale : -7°C

Verveine :

Type : Vivace ou annuelle

La verveine, bien que vivace, est cultivée comme une annuelle.
Hauteur: 30 à 100 cm
Exposition : Ensoleillée
Sol : Léger, bien drainé

Floraison : De juin à septembre

La Verveine des jardins a des fleurs qui vont du blanc rosé au violet en passant par le bleu et le rouge selon les espèces.

Semis de verveine :

Vous pouvez commencer vos semis sous abri dès le mois de mars-avril ou, directement en pleine terre à partir de mi-mai.

  • Pour le semis sous abri, prévoir une température minimum de 15°.
  • Semer à la volée puis recouvrir légèrement les graines du terreau pour semis.
  • Dès l’apparition des premières feuilles, éclaircir à 3-4 cm.
  • Lorsque les plants auront 4 ou 5 feuilles, repiquer en godet.
  • Mettre en terre après tout risque de gel vers mi-mai.

Planter la verveine des jardins de préférence à l’automne mais on peut planter jusqu’au printemps en dehors des périodes de gel.

Veiller à mélanger sa terre avec un compost ou du terreau spécial plantes fleuries.

Verveine de buenos a :

Exposition: plein soleil

Type de sol: riche en humus, bien drainé, léger, caillouteux.

Acidité du sol: moyennement acide à moyennement basique

Humidité du sol: normal à très sec

Hauteur: 60 cm  à 1 m 50

Type de végétation: vivace

Type de feuillage: semi-persistant

Rusticité: rustique jusqu'à -7°C

Plantation, rempotage: printemps, mars, sept.

Méthode de multiplication: semis au chaud en mars, division des touffes au printemps ou bouturage

Feuillage : Semi-persistant Feuillage de couleur vert foncé

Période de floraison: juin à novembre

Maladies et ravageursles pucerons

Multiplier la verveine de Buenos-Aires

Les graines ont une brève durée de vie et doivent être semées les plus fraiches possibles. Le semis direct est possible en automne, elles germeront généralement au printemps. Il vaut mieux éviter de sarcler là où on veut qu’elles repoussent et attendre de reconnaitre les plantules avant de désherber.

Au printemps, des semis en godet, sous châssis clair, permettent de hâter la croissance et d’obtenir une floraison plus précoce. Les graines, une fois semées, doivent subir du froid entre -4 et 4 °C durant 6 semaines avant de germer à 20 °C.

Plantation de la verveine de buesos air :

Verbena bonariensis se plait dans une terre rocailleuse, sèche et pauvre, bien que tolérante sur la nature du sol. C’est pourquoi elle adore se ressemer d’ailleurs dans les graviers des chemins, dans les bordures ou interstices. Elle préfère une exposition ensoleillée au minimum la moitié de la journée.

En sol trop riche, plus frais, ou trop à l’ombre, Verbena bonariensis aura tendance à devenir très haute, plus fragile à l’oïdium, et moins rustique. Mais elle pourra faire son office le temps d’une saison.

Les graines germent au printemps, leur croissance très rapide permet de reconnaitre cette espèce facilement. Heureusement les semis spontanés sont faciles à transplanter s’ils ne sont pas là où devraient être.

La verveine de Buenos-Aires est capable de résister à des températures qui descendent jusqu’à -7°C. Si elle résiste à l’hiver, elle donne une plante encore plus imposante, et plus précoce l’année suivante. Il vous faudra juste rabattre les anciennes tiges au printemps. Elle survit rarement une troisième année.